Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Penser la Belgique avec Vincent Laborderie

19 Septembre 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Belgique

Le numéro 40 de la revue française de géopolitique "Outre-Terre" vient de sortir de presse ! Cette livraison de 394 pages, agrémentée de nombreuses cartes en couleur, est entièrement consacrée à la Belgique, sous le titre volontairement ambigu "(Dé)blocage belge". Orchestré par Vincent Laborderie (de l'Université Catholique de Louvain, à Louvain-la-Neuve), cet ouvrage rassemble de nombreuses contributions qui éclairent différemment la situation politique actuelle du royaume de Philippe, et je note parmi les contributeurs les presque inévitables, et très savants, Pascal Delwit (Université Libre de Bruxelles) et Dave Sinardet (Vrije Universiteit Brussel). Soit dit en passant, "vrije", en flamand, veut dire "libre". Il y a donc deux universités "libres" dans la capitale de l'Europe, ce qui est réjouissant si, comme je le suppose et l'espère, libre veut dire libéré de toute tradition religieuse et de tout préjugé idéologique !!! Ce n'est pas dans une université, même subventionnée par l'Etat, que l'on cultive une "Pensée Unique"...

Ce volume apporte vraiment une abondante matière pour aider à la compréhension de la Belgique, pays petit par sa taille et grand par sa complexité (et par les œuvres de certains Belges, voir mon livre "Les plus grands Belges", La Boîte à Pandore, 2014). Sont particulièrement intéressantes les interviews de politiciens effectuées par Laborderie : Jean-Luc Dehaene, Gérard Deprez, François-Xavier de Donnéa, Karl-Heinz Lambertz.

J'ai apporté à cet ouvrage une très modeste contribution (4 pages) intitulée "De l'âme belge à la belgitude". Malicieusement, l'éditeur a placé mon texte tout à la fin, ce qui fait que, s'agissant de la Belgique, le numéro 40 d'Outre-Terre se termine ainsi : "C'est en combinant un certain oubli de l'histoire, la forclusion de la Flandre littéraire et artistique, de même que la valorisation du dérisoire que l'intelligentsia belge de langue française s'est donné une spécificité, mi-réelle mi-rêvée". La Belgique ne serait-elle qu'un songe ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel Pisters 20/09/2014 08:39

Je vais me commander ce livre rien que pour vous livre. Oui, vous êtes la conjonction du lire et du livre.
Mais encore faut-il que l'on me le livre.
J'ai bien compris votre ironie, donc votre amertume réflexive par rapport cette nouvelle production d'éminents crétins qu'ils fassent partie de l'ULB ou de la VUB.
Mon père diplômé avec distinction de l'ULB alors qu'il travaillait à la banque pendant le jour pour se payer ses études dans ce cadre maçonnique, mon Père, qui avec sa Mémoire Prodigieuse, m'a répété maintes fois que l'ULB n'était qu'une usine à crétins.
Un universitaire dans la famille, c'était déjà bien assez.
Je n'ai pas repris le flambeau, je n'ai pas retracé le triangle maçonnique.
Mon Père le vomissait déjà et si vous voulez, je vous en conterai des histoires, sur le recteur rectal de l'époque, qui faillit le dégoûter de terminer sa seconde licence si la rencontre avcec Fée Ma Maman ne l'avait remotivé.
Si je rencontre u!n descendant de ce type, je lui arrache le coeur et je le lui fais bouffer.
Comment s'appelait-il déjà, ce sale franc-maçon, ce "frère"?