Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur le sens de la Technique

9 Septembre 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Technique, #Technologie

J'ai étudié la signification anthropologique et ontologique de la Technique dans mon livre "Le Signe de l'humain - Une philosophie de la Technique" (L'Harmattan, Paris, 2005). La conclusion est facile à comprendre : 1° la Technique est le propre de l'homme - elle n'existe chez aucun animal, 2° la Technique est indispensable à l'homme. Je renvoie à mon livre pour la démonstration et notamment pour faire la différence entre la Technique (humaine) et les productions animales telles que nids d'oiseaux ou toiles d'araignées.

Au cours des années 1970 et 1980, à l'époque où je publiais ma revue "Technologia", les philosophes (assez rares) qui s'occupaient de la Technique n'avaient pas conceptualisé clairement la différence entre "technique" et "technologie" (voir Jean-Claude Beaune : "La technologie introuvable", Vrin, Paris, 1980, et les Américains Melvin Kranzberg, Don Ihde, Paul T. Durbin, Carl Mitcham...). L'étude critique de l'histoire de la Technique et la réflexion épistémologique conduisent à comprendre la nature du tournant qui a fait passer une petite partie de l'Humanité de la Technique à la Technologie. A l'état de nature (archaïque, artisanal, traditionnel, routinier...), la Technique est spontanée et naïve, peu consciente d'elle-même, et peu évolutive, et donc peu performante. Elle va cependant produire des "instruments" qui permettront à la Philosophie (dans les sociétés où celle-ci s'est développée) de se transformer en Science. Cette "naissance de la Science" peut être datée : entre 1543 (Copernic) et 1610 (Galilée). Cette naissance va rapidement (accélération de l'Histoire) être suivie d'un "grand retournement", qui a lieu au XVIIIe siècle, et l'on passe de l'influence de la Technique sur la Science (T>S) à la fécondation de la Technique par la Science (S>T), la Technique se transformant en Technologie (technè + logos). Ce passage correspond à ce que les économistes appellent la "révolution industrielle". On a donc trois ères successives : Technique -- Science -- Technologie.

Le passage Technique -- Technologie correspond à une augmentation spectaculaire de la production, ce qui va entraîner un effet "collatéral" dommageable : l'explosion démographique, avec apparition de nouveaux barbares, comme les islamistes et les autres fanatiques de diverses idéologies (pangermanisme, communisme, fascisme, nazisme, écologisme naturolâtre, végétarisme, ultraféminisme).

L'enfer est pavé de bonnes intentions : il est mille fois plus facile et moins coûteux de vacciner (technologie !) toute une population que de l'initier à la réflexion épistémologique ou de lui apprendre l'histoire comparée des religions. Et il est mille fois plus facile de faire un enfant que de l'éduquer.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Daniel Pisters 10/09/2014 13:07

Technè + logos = technologie. C'est très intéressant. Je n'ai pas lu Le Signe de l'Humain, mais je me demande si c'est encore nécessaire tant il me semble parfaitement résumé ici. Je crois que c'est LA Formule, la clé de voûte de l'ouvrage.

Il y a deux ans, je vous avais interpellé assez hargneusement en disant que la technique ne peut vraiment différencier l'homme de l'animal, étant donné, par exemple, que certains oiseaux se servent d'une brindille pour déloger des larves dans la fente d'une écorce.

Mais une fois de plus, c'est vous qui aviez raison (bien que l'on puisse, sans pinailler et pépier de façon versatile et volatile, encore y mettre des nuances): l'oiseau de ne vas pas tenter de perfectionner sa brindille pour en faire un outil encore plus efficace (la nuance c'est que c'est faux, parce que l'oiseau va jusqu'à plier sa brindille à l'extrémité de celle-ci pour en faire un crochet! mais il le fera plutôt au cas par cas plutôt que de façon systématique).

Mais la perfectibilité de l'instrumentalité animale a certainement ses limites alors que la technique de l'humain ne semble pas en avoir. Avec la Technologie, comme vous l'avez bien montré, un pas décisif est franchi.

La technologie est selon moi caractérisée par deux propriétés fondamentales assez nouvelles par rapport à la technique: la perfectibilité et la reproductibilité, non seulement de l'instrument, de l'outil, mais des processus même de perfectibilité et de reproductibilité. L'évolution des technologies repose sur cette double boucle rétroactive.