Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Ce que je crois

7 Octobre 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Aphorismes

Dans les années 1950, l'éditeur Grasset a publié une collection "Ce que je crois", dans laquelle il donnait la parole à quelques intellectuels en vue afin qu'ils exprimassent leurs convictions. Je me souviens avoir, dans mon adolescence, particulièrement apprécié le volume rédigé par le biologiste Jean Rostand, qui affirmait, dans le style clair et avec l'ironie délicieuse d'un Descartes ou d'un Voltaire, son matérialisme et son athéisme, au grand scandale de nombreux lecteurs. Je ne trouverais pas, en notre siècle pudibond, "spirituel" et droits-de-l'hommiste, d'éditeur pour publier mon "Ce que je crois". Car la France de François Hollande et de Bernard-Henri Lévy (et a fortiori la Belgique de Geluck et d'Annie Cordy) s'étranglerait d'indignation en apprenant ce que je crois.

Car je pense, après plus de cinquante années de lecture, de travail philosophique (de déconstruction de la phénoménologie et de l'existentialisme) et d'écriture, que :

la science est l'unique chemin de connaissance,

la technique est ce qui distingue l'homme de la bête,

l'industrie est la seule gloire de l'Humanité,

les religions et la "spiritualité" sont "le sale de l'homme",

la littérature n'est pas autre chose qu'un divertissement, comme le bilboquet ou le jeu de quilles,

de nombreux poètes belges célébrés par les instances de promotion des "lettres belges" sont des imposteurs,

toutes les cultures ne se valent pas, et la culture des Anglais au XVIIIe siècle fut supérieure, par exemple, à celle des Romains sous Claude ou sous Caligula,

une collectivité humaine ne doit pas dépenser plus que ce qu'elle gagne,

une collectivité humaine doit soutenir ses producteurs à produire des biens (utiles) et des services (nécessaires),

une collectivité humaine doit inciter ses consommateurs à devenir producteurs,

la "dignité humaine" n'existe pas plus que celle du ver de terre, mais si elle existait elle serait la recherche du savoir et la maîtrise de la production,

l'énergie nucléaire était une chance pour la Civilisation, mais les civilisés ont préféré les fantasmes de l'Espoir aux données de la Science,

l'homme n'est pas plus "sacré" qu'un morpion ou qu'un moustique,

il faut aimer son prochain moins que soi-même et plus que son lointain,

l'union des Européens et plus largement des Civilisés est le seul espoir de la France, hélas...

la France va bientôt disparaître, physiquement sous les inondations et culturellement du fait de l'immigration musulmane.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel Pisters 07/10/2014 15:33

"il faut aimer son prochain moins que soi-même et plus que son lointain,"

Encore un aphorisme qui vous donne le droit de croire que votre nom restera gravé dans l'Histoire. Pour autant qu'il y ait encore une matière sur laquelle gravé quelque chose après la Destruction Totale.

Littérature, art en général = divertissement. Vous savez que je suis moins d'accord.

Ce que je crois, c'est que l'Art c'est le rare. Ou du moins que l'Art sans rareté n'est plus de l'art.
Science: même chose. Science à portée de tous, que tous et toutes peuvent assimiler et professer, ce n'est plus de la Science.

Ce que je crois c'est que Je n'existe que pour affirmer ma supériorité sur mon prochain et mon lointain. Les autres ont la même ambition mais ne le savent pas ou ne veulent pas la reconnaître. C'est qu'au fond, ils ne sont pas capable de la réaliser. Ils ne se sentent pas à la hauteur.

La STI devrait être une sorte de robot de dimension planétaire (au moins) destiné à servir l'humain, sans l'encourager dans sa paresse et son incapacité, sa lascivité grégaire ou son agressivité individualiste qui n'est pas toujours plus maline (comme la mienne).

Je ne vois aucune solution à cela. C'est une quadrature du cercle. Les humains sont déjà parasitaires mais la STI , dans l'accomplissement de sa finalité, va les encourage encore plus dans ce sens.

Ce genre d'idée est vulgarisée depuis longtemps par des films comme Matrix. Je suis déjà dépassé car je ne dis même plus rien d'original. Mais vous continuez de croire. En quoi? Aux fours à pain géants pour nourrir toute la population, tout en sauvant le métier de boulanger.

Des grains géants (OGM - danger), des grains plus abondants doivent évidemment exister avant la fabrication du pain. Cela est encore possible si l'on réduit la surpopulation (mais il est trop tard).

Dans l'hypothèse où cela était possible, l'humain est condamné par la machine, et donc la technique est bien le signe avec lequel l'humain peut faire une croix sur son destin. La STI nous a sorti des ténèbres, pour nous y replonger, et cette fois définitivement.