Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Histoire de la physique

29 Décembre 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Science, #Philosophie, #Histoire

La Physique est la plus formidable, la plus sensationnelle, la plus époustouflante, la plus belle, la plus passionnante, la plus captivante construction de l'esprit humain. Elle n'est pas un dogmatisme fanatique comme les religions - elle se remet constamment en questions. Elle n'est pas un passe-temps surévalué par ses producteurs comme la Littérature - elle débouche sur des propositions vérifiables concernant la place de l'homme dans l'Univers. Elle n'est pas un ensemble de discours contradictoires agitant l'agressivité des humains comme la Politique - elle se développe dans la paisible sérénité des laboratoires. Et si vous n'aimez pas la Physique, c'est parce qu'elle situe l'homme comme une chose parmi les choses, qu'elle décrit l'Univers comme un Être immense, muet et aveugle, parce qu'elle ridiculise les espérances, qu'elle démasque comme fantasmes et illusions. La Physique est le comble de l'humanisme, parce qu'elle en démantèle les illusions fondatrices tout en situant l'homme au-dessus de l'Univers, qui l'accable mais que quelques hommes sont capables de penser...

J'ai publié, chez Vuibert (Paris), une "Histoire de la physique" en deux volumes, totalisant 714 pages : "Penser le monde" (2006) et "Expliquer l'Univers" (2008), respectivement consacrés à la physique depuis Thalès de Milet (qui invente le mot "physique") jusqu'en 1900 et à la physique de 1900 à nos jours. La césure en 1900 s'imposait : c'est alors que Max Planck pose les premières bases de la Mécanique quantique, à l'origine de la Théorie quantique des champs et du Modèle standard des particules élémentaires.

En 714 pages, je n'ai pas eu (cela devrait aller de soi) la prétention de tout dire. On comparera d'ailleurs mon travail à d'autres "Histoires de la physique" en français, comme celles de Reichen (1963 : 112 pages), de Locqueneux (1987 : 127 p.), de Maury (2000 : 231 p.), et de Boudenot (2001 : 367 p.).

La Physique, fondée vers 600 avant Jésus de Nazareth par le Grec Thalès, est le premier pas de la recherche débarrassée des préjugés des traditions qui sera la philosophie. Le contraste est saisissant entre l'accumulation extraordinaire des résultats (amplement vérifiés par de très nombreux contrôles) de la Physique et l'absence totale d'acquis indiscutables de la philosophie en dehors de la physique (appelée jusqu'au XVIIIème siècle "philosophie naturelle"). Personne ne peut nier l'existence des atomes, des neutrons, de la gravitation. Mais je voudrais bien connaître une seule, une unique proposition de la philosophie qui atteindrait le même degré de certitude.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Daniel Pisters 30/12/2014 08:13

Hamlet : Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel, Horatio, qu’il n’en est rêvé dans votre philosophie.

Shakespeare vous donne raison, cher Monsieur Baudet: "La Physique est la plus formidable, la plus sensationnelle, la plus époustouflante, la plus belle, la plus passionnante, la plus captivante construction de l'esprit humain."

Mais la physique est en pleine dérives avec ses multivariantes de la théorie des cordes et autres graviton (qui n'est qu'un avatar du phlogiston) . Une construction qui relève de l'ouvrage d'art tombe dans la pire des confusions. L'esprit mathématique et philosophique reprend ses droits. La roue tourne. La complexité défie la vérification par l'expérience et redonne une place à la pure spéculation.

Daniel Pisters 30/12/2014 21:53

Ludo, la faille de votre raisonnement est dans les premières prémisses: "La voici:tous les hommes sont mortels". Ce n'est pas vrai, car j'ai rencontré l'Immortel Jean Baudet.

LUDO 29/12/2014 18:58

J'adorais le cours de Physique durant mes études.Jean je vais essayer de donner une proposition philosophique qui comme les propositions de la physique sont vraies,vérifiables en tout temps.
La voici:tous les hommes sont mortels,je suis un homme,donc je suis mortel.C'est pas de la philosophie ?en tout cas,ce sont des paroles sages et vraies.

Ghislaine Renard 29/12/2014 14:55

Je détestais le cours de physique durant mes études !