Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Antisemitisme et islamophobie

31 Janvier 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique

Le rôle du philosophe n'est pas d'inciter à la haine ou à l'amour (il y a des littérateurs pour ça !), mais il doit inciter à la réflexion. Ainsi le philosophe doit-il observer minutieusement l'Histoire et l'Actualité, en repérer les événements les plus importants et, par ses interrogations, inciter ses lecteurs à réfléchir, à se poser des questions en dehors de tout préjugé et débarrassés de toute contrainte (on appelle cela la "liberté de penser"). Ainsi par exemple l'Histoire récente et l'Actualité comportent de nombreux événements terroristes, dont l'horreur pourrait inhiber l'intelligence (on connaît les conflits entre l'émotion et la recherche de la vérité). Mais il est impossible de nier que les membres de Boko Haram, que les talibans, que les activistes d'Al Qaïda, que les dirigeants de l'Etat Islamiste se revendiquent de l'islam. Certes, je prends bien soin d'éviter tout amalgame, mais je suis bien obligé d'appeler un chat un chat et les assassins qui hurlent "Allah akbar", comment les appeler autrement qu'islamistes ? Le fait historique est là. Depuis septembre 2001, nombreux sont les attentats commis par, je ne dirais pas des musulmans, mais par des personnes qui agissent au nom de l'islam, d'Allah et de son prophète, et qui prennent le Coran pour la Vérité Absolue et intouchable. Depuis 15 ans, les attentats contre l'Occident se multiplient, au nom de Mahomet. Je ne sache pas que des juifs aient fait sauter des bombes dans des métros, dans des églises, dans des hôtels... Et ne faut-il pas, avec sérénité, distinguer du point de vue de la démocratie l'Etat d'Israël et le royaume d'Arabie Saoudite ?

Réfléchir, c'est distinguer. Distinguer par exemple entre ses amis et ses ennemis. Et il me semble que les Nigérians, les Maliens, les Egyptiens, les Espagnols, les Français, les Italiens, les Belges, les Américains, les Canadiens et bien d'autres ont bien plus à craindre des islamistes que des juifs. Et réfléchir, c'est se demander si ce que l'on vous dit est vrai. Car le mensonge existe, comme l'hypocrisie. Si un Français demande à un musulman s'il approuve les agissements des islamistes, n'aurait-il pas dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche au lieu de poser une question stupide ? Car imagine-t-il qu'un musulman approbateur des décapitations et des massacres va benoîtement lui répondre qu'en effet il est d'accord avec Boko Haram ? Voici encore des événements de l'Actualité qui incitent à réfléchir : les incroyables naïvetés de certains commentateurs. Pensent-ils vraiment que des processions sur les grands boulevards des grandes villes de France sont la manière de combattre des terroristes sanguinaires ?

Et puis, il faudrait encore réfléchir à l'intéressante question du "vivre ensemble". Les Français ont connu, avec la maréchal Pétain et son entourage, de 1940 à 1944, l'application d'une doctrine de "vivre ensemble" que l'on a appelée "collaboration". Cela ne donne-t-il pas à penser ? Et y a-t-il une différence entre "Got mit uns" et "Allah akbar" ?...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yves Lanthier 31/01/2015 14:48

Merci pour l'incitation à réfléchir. Un point cependant sur votre phrase «Si un Français demande à un musulman s'il approuve les agissements des islamistes ... imagine-t-il qu'un musulman approbateur des décapitations et des massacres va benoîtement lui répondre qu'en effet il est d'accord avec Boko Haram?»
Il s'est passé ceci récemment au Québec. On demande à un imam «ce qu'il pense de la condamnation de Raïf Badawi à 1000 coups de fouet? "Je n'ai rien à dire". Et sur le plan humain? "Je n'ai vraiment rien à dire..."»
C'est un refus de répondre qui signifie clairement «Je suis d'accord, il les a mérités»:
http://www.lapresse.ca/la-tribune/opinions/201501/23/01-4837796-des-propos-inacceptables.php