Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Faut-il avoir peur des musulmans ?

19 Janvier 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Religion

Il faut, me disait récemment un astucieux, il faut "avoir l'intelligence et le courage de voir la réalité en face". Eh bien, regardons-la ! Il y a dans le monde quelque 7,5 milliards de gens dont l'immense majorité croit avec une certitude indéfectible en des réalités invisibles et muettes dont il est impossible de vérifier l'existence. Que ce soit le Grand Manitou, Imana, l'influence secrète des planètes sur la destinée humaine, ou Vishnou (et bien d'autres entités mystérieuses), de nombreux hommes, sur les cinq continents, croient avec véhémence à ce qu'ils n'ont jamais vu, jamais entendu et jamais touché. C'est un fait !

Un autre fait, tout aussi indiscutable, est qu'il y a sur terre 1.500 millions de musulmans et 14 millions de juifs. Soit 107 adorateurs du Grand Allah pour 1 adorateur de Yahvé. Et l'étude de l'histoire intellectuelle de l'Humanité montre que les plus grandes avancées modernes de la Civilisation sont dues à des juifs : socialisme (Marx), sociologie (Durkheim), psychanalyse (Freud), phénoménologie (Husserl), relativité (Einstein), mécanique quantique (Bohr), pilule contraceptive (Pincus)...

Un troisième fait, indiscutable mais délicat (il ne faut surtout pas faire d'amalgame), est que si tous les musulmans ne sont pas des islamistes, tous les islamistes agissent au nom de l'islam.

Alors ? Comment "vivre ensemble" ?

Des intellectuels de haut niveau et de grande sagacité préconisent d'introduire (en Belgique) ou de développer (en France) l'enseignement de la philosophie dans les écoles. Je suis bien sûr tout à fait favorable à cette idée, que d'ailleurs les ministres belges de l'Education nationale auraient dû avoir depuis bien longtemps, avant que l'islamisme trouve de nombreux adeptes et sympathisants à Molenbeek, à Anvers, à Verviers et ailleurs. Mais quelle philosophie enseigner à des jeunes gens de quinze ans ? L'ontologie existentiale de Heidegger, l'empiriocriticisme d'Avenarius, l'herméneutique phénoménologique de Gadamer, l'empirisme transcendantal de Deleuze ? Comment faire, quand on sait qu'il faut des années pour apprendre à "penser par soi-même", débarrassé des préjugés des traditions, alors qu'il suffit de deux ou trois heures pour apprendre avec efficacité le maniement d'un fusil-mitrailleur ou d'un pistolet automatique ?

Quand les jeunes d'origine maghrébine de Bruxelles, de Marseille, de Toulouse connaîtront les premiers principes de l'épistémologie et de l'ontologie, il y aura plus de tolérance dans les grandes villes d'Europe, la fraternité l'emportera sur l'islamophobie et sur l'antisémitisme, et les hommes ne seront plus divisés par leurs croyances "spirituelles". Alors les talibans, les terroristes tchétchènes et les bandes de Boko Haram découvriront les merveilles de la postmodernité, et la Grande Paix règnera sur le monde... Les églises, les temples hindouistes, les mosquées, les locaux de la scientologie et les synagogues seront transformés en musées ou en centres de recherche philosophique, et l'Humanité à nouveau réunie en une vaste et fraternelle communauté pourra s'attaquer avec toutes ses forces intellectuelles à une nouvelle grande menace : celle du réchauffement climatique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Willy 22/01/2015 12:09

Bien dit, Jean, Il ne reste plus qu'à mettre en pratique, et à trouver les "responsables" qui comprendront le message !