Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

La conception scientifique du monde et de l'homme

4 Février 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie, #Science

Pour les scientifiques - qui basent leurs idées sur ce qu'ils vivent et non sur ce qu'ils espèrent, faisant de la vérifiabilité vécue par leur "moi" le critérium du vrai -, l'Être est formé exclusivement de particules de deux sortes, les fermions et les bosons. Les fermions constituent la "matière" de la conception commune, les bosons correspondant aux notions naïves de force, d'énergie, d'évolution... Il y a trois catégories de bosons, correspondant aux trois interactions connues entre les fermions : l'interaction nucléaire (ou "forte"), l'interaction électrofaible et l'interaction gravifique. L'espace et le temps sont des conséquences de l'existence des particules : celles-ci, avatars de l'Être, sont donc la source même de l'espace-temps.

Les fermions (sous l'action des forces bosoniques) ont formé, depuis leur apparition (objectivation de l'Être il y a 13,8 milliards d'années), des assemblages relativement stables, les atomes, qui en certains "lieux" de l'espace-temps ont formé des molécules de plus en plus complexes. L'atome le plus simple est l'atome d'hydrogène, formé de quatre fermions : trois quarks et un électron.

Il y a, dispersés dans l'Univers (autre nom de l'Être), des accumulations chaudes d'atomes, les étoiles, et des accumulations froides, appelées planètes, planétoïdes, astéroïdes et comètes. La Terre est une planète, liée par l'interaction gravifique au Soleil, une étoile.

Formée il y a 4,5 milliards d'années, la Terre est un sphéroïde entouré d'une biosphère baignant dans une hydrosphère et une atmosphère. La biosphère est formée de milliards d'objets vivants aux formes très diverses, répartis en microbes, végétaux et animaux. Un seul animal occupe la totalité de l'hydrosphère (il explore le fond des océans) et de l'atmosphère (il est même sorti de celle-ci) : l'homme. L'homme est très variable par ses caractéristiques morphologiques. Cela permet de répartir les individus humains en espèces, sous-espèces, variétés, sous-variétés, races, sous-races et autres catégories classificatoires.

L'homme est le seul objet vivant dont la complexité est telle (système nerveux) qu'il a pu inventer la Technique, en deux temps : invention de l'Outil, invention du Langage. La pratique du langage a permis le développement de la Pensée qui a conduit à l'élaboration de textes innombrables formant la Littérature, et qui a également conduit à l'apparition de la Conscience (pensée réfléchie sur le penseur). La littérature comporte des textes de divertissement (poésie) et des textes didactiques (prétendant énoncer des "vérités"). Les textes didactiques se regroupent en textes "sacrés" (dont les vérités doivent être acceptées sous peine de mort) et en textes "vrais" (dont on peut éventuellement douter). Les textes sacrés sont à l'origine des religions et les textes vrais vont, au cours de l'histoire des hommes, donner naissance successivement à la philosophie et à la science. La philosophie recherche la "vérité" par hypothèses et raisonnements, et conduit à des conjectures. La science (apparue sur Terre au XVIème siècle de l'ère chrétienne) recherche la "vérité", comme la philosophie, par hypothèses et raisonnements, mais en basant ceux-ci sur les données de l'instrumentation (inconnue des philosophes), qui permet la vérification des hypothèses. C'est grâce à l'emploi d'instruments (accélérateurs de particules, radiotélescopes...) que l'esprit humain a découvert les fermions et les bosons, et a pu déterminer l'âge de l'Univers. Pour le philosophe, les fermions et les bosons sont des constructions intellectuelles particulièrement raffinées (voir l'histoire de la physique) qui systématisent les notions naïves et vulgaires de "matière" et de "force" (c'est une version contemporaine de l'hylémorphisme d'Aristote). Mais ces "constructions" existent objectivement (indépendamment de la conscience des physiciens) comme le révèle la technologie, que l'on peut analyser comme formée de techniques électroniques, utilisant les électrons (fermions) : informatique, télécommunications, etc., et de techniques nucléaires, utilisant les quarks (fermions) : énergie nucléaire, utilisation de radio-isotopes, etc.

Tout homme n'est qu'un corps, assemblage de molécules, "vivant" grâce aux interactions métaboliques entre celles-ci. Quand, pour une raison quelconque, le métabolisme s'arrête, le corps humain devient cadavre, voué à la décomposition et à la pourriture. La conscience, qui correspond aux réactions chimiques du système nerveux, disparaît.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lespes 06/02/2015 18:02

Merci

ludo Moury 10/02/2015 19:00

Donc,il y a 15 milliards d'années,ça n'existe pas...

ludo Moury 06/02/2015 22:13

D'ou vient l'energie du big-bang qui a produit les particules élémentaires ?

ludo Moury 06/02/2015 21:57

Pourtant les frères Bogdanoff parle d'un avant Big-Bang.Je suis d'accord avec eux.Et je pense qu'ils connaissent un peu de physique et d'astronomie.

Ludo 04/02/2015 14:51

Je me posais encore dernièrement la question de l'oeuf et de la poule.Qui a été le premier ?Hé bien,c'est la poule !Car un oeuf qui n'est pas couvé ne peut rien donné.Donc au départ,il faut une poule !Et cette poule, c'est Dieu.On peut expliquer le monde,l'évolution du monde scientifiquement,au départ il y a Dieu:la poule!Car pas d'évolution sans poule,sans couvage...

Ludo 04/02/2015 15:15

La finesse philosophique du "Big Bang", c'est que l'apparition de la matière est du fait même la création de l'espace et du temps. La matière de l'Univers a produit le temps, il n'y a donc pas d'avant le BB ! Les particules élémentaires viennent de l'énergie du BB, et produisent l'espace-temps. Le temps n'est pas une bouteille vide dans laquelle les particules sont apparues il y a 13,8 Mia d'années, mais le temps commence avec le BB. L'imagination humaine est ici piégée par ses habitudes d'avant et d'après. En bref, la BB est l'apparition de la matière-énergie (Einstein) et de l'espace-temps (Newton). Tout cela n'est pas vérifié "directement" (pas d'observateur il y a 13,8 Mia d'années), mais les observations du très petit (accélérateurs de particules) et du très grand (radiotélescopes) convergent de manière saisissante !!! Hélas, il faut connaître un peu de physique et d'astronomie pour comprendre.

Yves Lanthier 04/02/2015 13:15

La science a «ses propres» philosophes, et la philosophie, «ses propres» scientifiques — soit dit en relativisant «propres» pour en discuter plus tard. Il revient alors aux philosophes de la science, par exemple, de dire aux scientifiques de laisser tomber l'utilisation guerrière de l'énergie nucléaire pour ne garder que l'utilisation humanitaire, les isotopes médicaux, ou de trouver enfin autre chose que l'énergie nucléaire, puisque l'utilisation dangereuse, voire criminelle, en est trop «facile».

philippe leuckx 04/02/2015 11:07

Eh bien, décu : oui, n'être que fermions et quarks! trop peu!