Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Bruxelles : des livres et des gens

3 Mars 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Littérature

Depuis quelques années, je suis présent à la Foire du Livre de Bruxelles, sur le stand des éditions Jourdan. J'y étais encore lors de la dernière édition, qui s'est terminée le 2 mars 2015 à 18 heures. On pourrait rebaptiser cette importante manifestation culturelle en région bruxelloise (peut-être même, par le nombre de participants actifs et passifs, la plus importante), la "Foire aux Vanités", ou encore la "Foire de la Prétention littéraire". Mais un texte "sacré" ne nous a-t-il pas appris, et depuis longtemps, que "tout est vanité, rien que vanité" ?...

Or donc, il y avait beaucoup de monde, et j'ai rencontré beaucoup de gens, de genres bien différents. Il y a les imbéciles, "qui ont déjà un livre" (j'ai dit dans un récent billet combien je me méfie des lecteurs d'un seul livre). Il y a les idiots, qui vous regardent d'un regard bovin si vous avez l'idée de leur parler de science ou de philosophie. Il y a les décérébrés, qui avancent comme des robots dans la foule et qui vous disent qu'ils ne lisent jamais. Ne lisant pas, ils n'ont pas lu les affiches qui annoncent une foire des livres, et ils sont entrés parce qu'il y avait une foule à suivre. Il y a les monomaniaques doux, qui ne s'intéressent qu'à leur généalogie ou qu'à l'histoire de leur petit village. Ils sont attendrissants. Il y a les maniaques durs, qui ont tout lu sur le sujet restreint de leur manie. Ils peuvent être redoutables. Il y a ceux qui, si vous avez le malheur de les aborder, vous racontent sans omettre une détail leur conception (évidemment novatrice) de l'histoire de la Belgique, ou de la fin de l'Empire Ottoman, ou de la meilleure façon de faire des crêpes Suzette. Il y a ceux, assez rares mais très fatigants, qui ayant consulté Internet (sic) en savent plus sur n'importe quel sujet que l'auteur d'un livre qui a demandé à son auteur des années de recherches.

Mais j'ai aussi reçu la visite de quelques lecteurs de certains de mes livres, et qui ont bien voulu me faire part de leur satisfaction. Cela fait toujours plaisir. Mais j'ai parlé, ci-avant, de vanité ! Et puis, si j'ai vu des lecteurs ayant eu du plaisir à me lire, je dois me dire qu'il y en a sans doute bien davantage qui ont grincé des dents en découvrant certaines de mes thèses à l'opposé de la Pensée Unique gaucho-islamophile.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 05/03/2015 09:36

Monsieur Baudet,
Je ne vais pas aux Foires, je n'aime pas les foules.
Mais je tiens à vous dire que j'ai lu quelques-uns de vos livres et que je continue tellement ils m'apportent. Cette vanité -là, vous pouvez la savourer...P.

Edmée De Xhavée 03/03/2015 20:40

Comme Jacques Goyens, je souligne ceux qui veulent absolument être dans le train des best sellers ou de ce qu'il FAUT avoir lu. Par contre, c'est si bon de voir les flâneurs, qui feuillettent avec respect et attendent que le charme opère... ils aiment avoir "découvert" quelque chose, qui va leur parler à eux et pas à la foule qui se pense avide de ce qu'on jette dans son écuelle!

Jacques Goyens 03/03/2015 12:27

A cette sociologie du visiteur de foire aux livres, j'ajouterais une catégorie: celle des lecteurs qui s'intéressent uniquement aux auteurs recommandés par la critique littéraire qui a pignon sur rue. Et ils sont légion. Ils ne songent pas à découvrir du nouveau. Mais ce sont peut-être les mêmes qui affichent un regard bovin. Jacques

philippe leuckx 03/03/2015 11:50

Cocasse et tellement vrai. Voilà un autre Léautaud qui se profile derrière notre spécialiste philosophique! Merci, ça m'a fait beaucoup rire, cher ami. J'aime toujours la façon de classifier les choses comme les comportements, avec ce luxe de détails qui font "mouche" ou "souche" dans l'esprit du lecteur. Phil