Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Qu'est-ce que le progres scientifique ?

18 Mars 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Science, #Philosophie

Hier soir, dans la grande salle des mariages de la Maison communale de Schaerbeek, en région bruxelloise, devant un public très attentif, j'ai donné une conférence "Qu'est-ce que le progrès scientifique ?", malgré mon état de santé. Ce fut dans le cadre des "conférences d'intérêt général" organisées, depuis déjà de nombreuses années, par l'échevin Bernard Guillaume. J'eus le plaisir de reconnaître quelques amis dans la salle, dont Jacques Van Rillaer, professeur émérite de l'Université Catholique de Louvain, Francis De Ridder, ancien secrétaire général de l'Association des Ingénieurs de Bruxelles, Marc De Moor, caricaturiste...

J'ai tenté de rendre aussi claires que possible mes positions épistémologiques basées essentiellement sur mes travaux en histoire des systèmes de pensée (histoire de la science, histoire des religions, etc.). Après avoir situé dans l'histoire de la philosophie l'évolution de la théorie de la connaissance (gnoséologie, critique, épistémologie...), j'ai essayé de réduire la critique kantienne à sa plus simple expression, qui pour moi réside dans la découverte, par le solitaire de Königsberg, de la distinction entre phénomène (connaissable par la coopération de la sensibilité et de l'entendement) et noumène (inaccessible à la raison humaine).

J'ai ensuite résumé en larges traits l'évolution de la Pensée (approfondissement de la loi des trois états d'Auguste Comte) : 1° apparition du langage et premiers questionnements, 2° élaboration des mythes (fin du Paléolithique), 3° récupération de certains mythes pour en faire le noyau des religions (Néolithique), 4° invention de la philosophie (Thalès et Anaximandre, vers 600 avant l'ère chrétienne), 5° invention de la science avec l'utilisation systématique de l'instrumentation (1543), 6° développement de la technologie, 7° risques actuels de régression avec le "retour du spirituel" et le fanatisme religieux puissamment armé, ainsi qu'avec les divers mouvements anti-science plus ou moins liés au New Age.

Les questions du public à la fin de mon exposé m'ont montré, une fois de plus, la difficulté qu'il y a à distinguer la science (qui dispose d'une instrumentation qui permet de fantastiques progrès dans le domaine phénoménal) de la philosophie. Celle-ci, pour tenter une connaissance du monde nouménal (s'il existe !), ne dispose que de deux moyens : l'observation commune (non instrumentée) et le raisonnement, sophistiqué jusqu'au galimatias chez de nombreux auteurs contemporains. La comparaison entre le progrès scientifique depuis Galilée et le progrès philosophique depuis Descartes est tout à fait éloquent ! On connaît la masse de l'électron (malgré son invisibilité) jusqu'à la huitième décimale, mais on ne sait toujours pas (malgré l'immense effort des philosophes des plus prestigieuses universités) s'il y a une vie après la mort !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 24/03/2015 10:30

Vous parlez de votre santé.
Prenez bien soin de vous.

Jacques Van Rillaer 19/03/2015 13:31

Dans « La philosophie comme manière de vivre », Pierre Hadot écrit : « Je crois que les philosophes n’arriveront jamais à se débarrasser de l’autosatisfaction qu’ils éprouvent dans le “plaisir de parler” »
J’ignore si Jean Baudet éprouve beaucoup de satisfaction à parler, mais il est certain qu’on éprouve beaucoup de plaisir à l’couter.