Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Isabelle Fable et les entreprises

5 Novembre 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Technologie

Isabelle Fable et les entreprises

L'Association royale des Ecrivains et des Artistes de Wallonie (AREAW) organise, tous les premiers mercredis du mois, à l'Espace Wallonie à Bruxelles, une séance publique où l'on présente deux ou trois livres récemment parus. Ladite association est présidée par l'enthousiaste et infatigable Joseph Bodson.

C'est ainsi qu'hier soir l'AREAW présenta à un auditoire d'habitués mon dernier livre Les plus grandes entreprises (éditions La Boîte à Pandore). Je passai trois bons quarts d'heure à être interrogé par Isabelle Fable, poète, romancière, critique littéraire et secrétaire de l'AREAW. Lors de notre dialogue nous eûmes l'occasion, Isabelle et moi, d'aborder quelques questions qui me semblent importantes aujourd'hui, comme par exemple la distinction à faire entre la Technique (qui est de toujours, remontant aux origines mêmes de l'Humanité) et la Technologie (qui apparaît seulement à la fin du XVIIIème siècle, avec la Révolution industrielle en Grande-Bretagne).

Lors du débat qui a suivi mon interview, le philosophe Jacques Sojcher a rappelé la complexité du rapport entre les soucis éthiques et certaines conséquences de l'activité industrielle et du progrès technologique. Le poète Olivier Péhéo a d'autre part rappelé, fort judicieusement, qu'au début du XIXème siècle (quand donc commence le processus d'industrialisation), une importante partie de la population d'Europe souffrait d'une misère noire, et qu'il faut donc relativiser la vision devenue dominante (un certain Karl Marx...) d'une industrialisation conduisant à la paupérisation de la classe ouvrière.

Mon livre établit l'historique des 50 plus grandes entreprises industrielles du monde, montrant en particulier les rapports décisifs entre progrès scientifique, développement technologique et esprit d'entreprise. Ce n'est ni l'hagiographie des ingénieurs Siemens, Ford, Boeing et autres, ni l'apologie du capitalisme, mais c'est une réflexion sur la condition humaine. L'homme ne peut pas se passer d'industrie et donc d'entreprises, et cela d'autant plus qu'il y a croissance démographique. Car l'homme a besoin d'Art, de Musique et de Littérature, mais il a aussi besoin de son "pain quotidien", c'est-à-dire d'entreprises agro-alimentaires, d'entreprises de construction mécanique et d'entreprises de transport et de distribution. Ne serait-ce que pour procurer de simples houes aux paysans, il faut des entreprises sidérurgiques ! Et pour amener les aliments dans les villes, il faut des camions, des chemins de fer, des bateaux, des avions, c'est-à-dire encore des entreprises !

Une vidéo de l'auteur à la librairie Filigranes, à Bruxelles :

https://www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yves Lanthier 05/11/2015 11:07

Le rôle de l'art et de l'artiste (le bon) est de donner le goût de bien travailler.
Merci pour ces occasions quasi quotidiennes de réfléchir, de focaliser la réflexion.