Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

La valeur des hommes

12 Novembre 2015 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie, #Humanisme

Tout le malheur de l'Humanité vient de ce que l'Elite est peu nombreuse, alors que la Masse est innombrable. C'est qu'il est plus facile de "produire" un homme quelconque (il suffit de neuf mois de gestation) que de "produire" un homme instruit. Et l'instruction a un coût, d'ailleurs considérable. Il faut douze ans pour obtenir un être analphabète mais capable d'utiliser un fusil ou une machette avec une certaine efficacité, mais il en faut de double pour obtenir un sociologue, un ingénieur, un journaliste d'investigation, un psychiatre ou un étruscologue. Tous les hommes ne se valent pas, n'ont pas la même valeur d'usage, et une société a besoin de sociologues, d'ingénieurs, d'ouvriers manutentionnaires, de poètes, d'historiens médiévistes, de conducteurs d'autobus, d'informaticiens, de boulangers, d'agriculteurs, d'humoristes, alors qu'elle n'a pas vraiment besoin d'assassins, de voleurs, d'escrocs, de prévaricateurs, et de prometteurs de beaux jours. Du reste, pourquoi les entreprises accordent-elles de plus hauts salaires à leurs ingénieurs et à leurs juristes qu'à leurs ouvriers manoeuvres, s'ils avaient la même valeur ? Classer les hommes d'après leur utilité sociale, voilà qui va étrangler d'indignation une bonne partie des humanistes. C'est que ces humanistes ne veulent pas observer le Réel. Faut-il vraiment leur rappeler qu'il est plus long et plus difficile de construire un palais que d'assembler quelques planches pour faire une cabane ? Et d'ailleurs, quelle est la valeur d'un humaniste qui pense par slogans ? Et ne voit-on pas les économistes se livrer à de complexes calculs pour comparer les productivités des Français et des Allemands, des Wallons et des Flamands, des Rwandais et des Burundais, des Coréens du Nord et des Coréens du Sud ? Bien sûr, je les vois venir les gauchistes amis du peuple égalitaristes et adorateurs du genre humain. Ils nous feront remarquer qu'il faut trente ans pour former un théologien. Mais a-t-on vraiment besoin de théologiens ?

Une vidéo de l'auteur à la librairie Filigranes, à Bruxelles :

https://www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ivette 16/11/2015 08:37

L'ennui avec ce ce développement c'est que tout simplement il ne tient pas compte de l'injustice 1ère:celle de la naissance.

Jean C. Baudet 16/11/2015 09:05

Il me semble que mon propos met bien en évidence l'inégalité entre les hommes dès les conditions de leur naissance. Ce n'est pas la même chose de naître dans une famille bourgeoise à Reims ou dans une tribu indienne en Amazonie. Et l'inégalité n'est même pas que sociale ! La nature n'hésite pas à inscrire dans les gènes d'un tel une maladie pénible, et dans les chromosomes d'un autre les conditions d'une longue vie avec une santé éclatante !

Yves Lanthier 12/11/2015 12:47

Ha! ha!
Cependant, beaucoup des autres «professionnels» pensent comme des théologiens. On pourrait les appeler globalement les tautologiens, qui le sont dans bien des cas depuis plus que trente ans.