Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Manuel Valls ne s'est pas couché

17 Janvier 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #France

Manuel Valls ne s'est pas couché

Excellente, brillante et magistrale prestation télévisée de Manuel Valls, chef du gouvernement des Français, hier soir dans l'émission "On n'est pas couché" ! Je suis loin d'être socialiste, mais je salue sans réserves la vigoureuse défense par le Premier ministre de ses positions pour défendre les valeurs de la République française (liberté, égalité, fraternité, laïcité), qui sont quelques-unes des valeurs qui composent la Civilisation. Face à des journalistes qui semblent ne pas pouvoir se dépêtrer du conservatisme d'une idéologie périmée, et qui sont systématiquement "contre", il a posément et fermement exposé la nécessité de l'état d'urgence face à un terrorisme islamique qui veut détruire la France (et en fait tout le monde civilisé !), et dont la puissance de destruction augmente chaque jour, trouvant aisément des milliers d'écervelés prêts à massacrer, et capables de le faire sur les cinq continents. Le Premier ministre a également montré le caractère symbolique de la déchéance de nationalité des djihadistes, écartant à juste titre l'argument imbécile que la perte de la nationalité française n'empêchera pas un terroriste d'accomplir ses forfaits ! Il y a d'autres mesures pour combattre le terrorisme (repérer les djihadistes et les mettre hors d'état de nuire, frapper militairement les organisations terroristes, sans compter la lutte intellectuelle nécessaire pour libérer l'islam de ses courants fanatiques). La déchéance ne vise pas l'utilité dans une guerre féroce, mais elle vise à faire comprendre que la liberté accordée aux habitants de la France trouve ses limites dans la vie même de ces habitants, et que l'on ne saurait recevoir la nationalité française en ayant le projet de détruire la France.

Concernant l'état d'urgence, il est désolant de devoir constater qu'il se trouve des "faiseurs d'opinion" qui en discutent l'opportunité, comme la journaliste Léa Salamé, sous prétexte qu'il limite certaines libertés, ou en prétendant qu'il est inefficace. Quand il y a un incendie, on appelle les pompiers ! Quand bien même l'on sait que l'aspersion d'eau provoquera des dommages, ou que l'intervention sera peut-être vaine, car il arrive hélas que les pompiers n'arrivent pas à empêcher la totale destruction de la maison en feu.

Voltaire, qui fut un des inspirateurs des "valeurs de la République", le répétait souvent : "écrasons l'infâme".

Une vidéo de l'auteur :

https://www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yves Lanthier 17/01/2016 12:03

«… sans compter la lutte intellectuelle nécessaire pour libérer l'islam de ses courants fanatiques».
Comme, dans les «adémocraties» (je viens de penser à ce mot pour les nations qui ont fait un virage à droite, ou n'ont pas fait de virage à gauche), il faut toujours une lutte intellectuelle pour défaire les sophismes, lutte de chaque instant. Un sophisme bien défait par un bon analyste ou un bon adversaire se voit toujours dans la déconfiture du visage de son auteur au pouvoir de droite.
(Je crois que vous me permettrez de copier le lien de ce billet sur mon compte FB.)