Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Jean Baudet resume l'histoire de la science

21 Février 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Science

Mon dernier livre vient de paraître : Les plus grandes dates de la science (La Boîte à Pandore, Paris, 317 pages). C'est le résultat de 48 ans de recherches et de réflexions, puisque c'est en 1968 que je commence à enseigner l'histoire des sciences (au Burundi), et que je rédige mes premières fiches, tout en enseignant également la philosophie. En 1978 je fonde la revue Technologia, dédiée à l'histoire de la science et de la technologie, et en 2002 j'entame la publication d'une "Histoire générale de la science" qui, en 9 volumes et plus de 3.000 pages, sera achevée en 2009. Depuis 2009, j'ai encore publié des ouvrages plus pointus, notamment sur les femmes dans la recherche scientifique, sur les erreurs de la science, sur les rapports entre science et industrie, et bien sûr, j'ai utilisé les résultats de mes recherches pour développer une épistémologie.

Mon dernier ouvrage est donc un travail de synthèse, qui cherche à mettre en évidence les étapes décisives du développement de la pensée scientifique, depuis les premières réflexions de Thalès de Milet (vers 600 avant notre ère) sur la nature des choses (natura rerum) jusqu'à la découverte du boson de Higgs (en 2012). Le livre se lit comme un récit d'aventures (les aventures de l'esprit humain), ou se consulte comme un ouvrage de référence, permettant de situer dans le temps les grandes théories et les découvertes majeures. Il s'adresse donc à la fois au "grand public" et aux spécialistes de l'histoire des idées : philosophes, psychologues, sociologues, historiens, économistes, journalistes. Quant aux scientifiques (physiciens, chimistes, biologistes...), ils y découvriront avec intérêt les grands moments de l'histoire de leur discipline.

Il me semble que ce livre pose une question délicate aux éducateurs, aux pédagogues et aux réformateurs sociaux, celle de la "culture générale". Pour former, en 2016, des "hommes cultivés", des "électeurs autonomes et responsables", des "citoyens du monde", faut-il initier la jeunesse à l'histoire des batailles, des invasions et des superstitions, à l'histoire des peintres et des sculpteurs, à l'histoire du théâtre, des romans et des poèmes, ou faut-il l'initier à l'histoire de la science ? Faut-il connaître les oeuvres de Jules César, de Louis XIII et de Louis XIV, de Winston Churchill, ou les accomplissements d'Aristote, de Copernic, de Newton, de Darwin, d'Einstein ? Faut-il enchanter, avec Baudelaire et Rimbaud, ou faut-il entraîner à la rigueur, avec Lavoisier et Bourbaki ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article