Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Les grandes batailles (pseudo-poeme en prose)

11 Juin 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Poème

Et si l’Être était subdivisé ? Si ce qui existe vraiment était irrémédiablement double ? Si l’intuition de Zarathoustra, de Manès, était véritable, et si le Bien avait à combattre le Mal ? Ahura Mazda résistant dans sa gloire à Angra Mayniu ? Les purs, trop rares, recevant les coups des impurs ? Sous le Soleil et la Lune des humains, si le Jour et les lumières se battaient férocement contre les ténèbres et la Nuit ? Si la clarté devait sans cesse lutter contre l’obscur ?

Sous le Soleil et la Lune des humains, c’est peut-être la bataille impitoyable de l’homme contre la femme, du vieux contre le jeune, du savant contre l’ignare, de l’honnête contre le criminel, du gendarme contre le voleur, du chevelu contre le chauve, de l’esprit qui toujours nie contre l’esprit qui affirme, du doute contre la certitude, de la droite contre la gauche, du cassoulet contre la choucroute, du boudin blanc contre le boudin noir, du filet américain contre le tartare de bœuf, du bourgogne contre le beaujolais, du rosé d’Anjou contre le rosé de Provence, du champagne contre la bière, du poignard contre le couteau, de la symphonie contre le concerto, de l’automobile contre le métro, du boulevard et ses grands arbres contre le piétonnier et ses clochards, de la valse contre le zouk, de l’abstrait contre le figuratif, de l’employeur contre l’employé, du producteur contre le destructeur, du mari contre l’amant, du luth constellé contre la tour abolie, du prince (d’Aquitaine ou d’ailleurs) contre le manant, du travailleur contre le truand, du philosophe contre le prêtre, de l’intelligence contre les sentiments, du poétique contre le prosaïque (ou peut-être l’inverse), des vrais républicains contre les vrais socialistes (ou l’inverse, également), des pompiers contre les incendiaires, des policiers contre les casseurs, des soldats contre les terroristes, des libres penseurs contre les séquestrés des croyances, de la liberté d’entreprendre contre le droit de ne rien faire, des créanciers contre les débiteurs, des psychiatres contre les sociologues, et des têtes contre les murs.

De la diffusion de l’intelligence contre le partage des émotions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article