Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Du fric avant toutes choses

10 Septembre 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Economie, #Politique

Pour indemniser les victimes des inondations, des tornades, des feux de forêts, il faut de l’argent, beaucoup d’argent. La France (mais c’est vrai pour tous les pays), que ce soit les pouvoirs publics ou le secteur privé (les compagnies d’assurance), doit disposer de ressources financières suffisantes pour lutter contre les effets dévastateurs de ces catastrophes, qui d’ailleurs iront en s’aggravant avec le changement du climat. De même, pour protéger la population des agressions meurtrières du terrorisme islamiste, la France (mais c’est vrai pour tous les pays visés par le djihadisme) doit avoir de l’argent pour payer les salaires et les équipements de l’Armée, de la Gendarmerie, de la Police et des établissements pénitentiaires, et si l’on parvient à détruire Daech, il faudra quand même encore de l’argent pour lutter contre les autres organisations combattantes qui naîtront de la violence inhérente à l’idéologie islamiste. De même, pour lutter contre le chômage, la France (mais c’est vrai pour la plupart des pays paléo-industrialisés) doit avoir de l’argent pour créer des entreprises viables : il faut des bâtiments, des machines, des matières premières, des véhicules, et il faut rémunérer la main-d’œuvre. Et ce n’est pas encore tout ! Même si la France dispose de suffisamment de moyens de payement pour résoudre les trois grandes questions (vitales) du changement climatique, de l’islamisme et du chômage (c’est-à-dire de la concurrence de plus de 7 milliards d’individus), il lui faut encore de l’argent, toujours de l’argent, pour les musées et les hôpitaux, pour les écoles et les théâtres, pour les routes et les chemins de fer, pour la poste et les asiles d’aliénés, pour la télévision et les manifestations sportives…

D’où cet argent vient-il ? Des bénéfices réalisés par les entreprises exportatrices qui parviennent à vendre des biens et des services « made in France » ! Il n’y a pas d’autres sources de moyens financiers que les entreprises ayant suffisamment de commandes, qu’il s’agisse de vendre du vin ou du fromage, des avions de combat ou des bateaux de plaisance, des logiciels ou des chansons.

Et il se trouve des imbéciles qui prétendent que « l’argent ne fait pas le bonheur » ! Je me demande avec quoi ils achètent leurs téléphones portables, leurs skis pour l’hiver, leurs bikinis ou burkinis pour l’été, et leur pain quotidien, leur couscous, leur maïs, leur riz ou leur sorgho ?

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article