Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur le peril demographique

19 Septembre 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Démographie

Il me semble percevoir, en consultant les médias, un début de prise de conscience du péril démographique chez certains dirigeants politiques, et même dans les couches les plus instruites de l’opinion publique. C’est qu’il est assez facile de comprendre que de très nombreux problèmes qui assaillent l’Humanité et menacent la Civilisation sont la conséquence directe ou indirecte de la formidable explosion démographique des dernières décennies. Les effrayantes suites des changements du climat, tornades dévastatrices, inondations meurtrières, feux qui détruisent des milliers d’hectares de forêts, canicules prolongées, dépendent à l’évidence de l’augmentation inouïe du nombre d’hommes. Les diverses pollutions de l’air, de l’eau, des sols sont également des conséquences bien visibles de l’expansion de la population mondiale. Le chômage, présent partout, et le marasme économique sont dus à une augmentation constante de la main-d’œuvre disponible. La raréfaction des ressources (espace, eau potable, pétrole, terres arables, minerais…) est également le fait du trop-plein d’hommes, de même que la diminution hélas spectaculaire de la biodiversité. Les migrations, parfois calamiteuses, résultent aussi de la natalité surpassant de plus en plus la mortalité, à l’échelle du globe terrestre. Et les conflits armés ne peuvent que s’amplifier quand il y a de plus en plus d’hommes et de moins en moins de ressources à partager. Comble de malheur, la natalité est la plus élevée, en général, dans les régions du monde les moins bien équipées en systèmes d’éducation et non seulement il y a de plus en plus d’hommes, mais en outre la proportion d’humains ayant accès à la pensée libre et autonome et à la haute culture ne cesse de diminuer !

On me demandera peut-être non de proposer un constat (facile), mais d’apporter des solutions. C’est extrêmement délicat, mais il me semble que face à tout problème il faut commencer par une analyse sérieuse, objective, débarrassée de tout présupposé. La première chose que devraient faire les dirigeants de l’ONU, c’est d’admettre que problème il y a !

On pourrait certes envisager, dans les pays les plus touchés par l’augmentation explosive de la population, d’organiser des campagnes de contraception et d’avortement. Mais je vois d’ici les récriminations des belles âmes pour qui « il n’y a de richesses que d’hommes ». On pourrait aussi cesser les aides alimentaires aux régions sous-développées, mais je prévois aussi des réactions scandalisées. Comment arriver à des « maternités responsables », à un « développement démographique durable » ? Je ne sais pas. Peut-être, après tout, faut-il laisser faire… La nature se chargera bien, tôt ou tard, d’imposer des limites à l’Humanité, quand la température atmosphérique sera devenue intenable, que la désertification se sera bien développée, et que la faim, la soif et les maladies mettront un terme définitif à l’aventure du Descendant du Singe, qui avait si bien commencé !

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article