Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Les aphorismes : litterature ou philosophie ?

25 Octobre 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Littérature, #Parémiologie

Il y a un jour ou deux, j’ai écrit sur ma page Facebook : « Le socialisme est un rêve merveilleux, magnifique et enchanteur ». Et il s’est trouvé des lecteurs pour trouver cela « un peu court », ou même « simpliste ». Pardi ! N’est-ce pas le métier du philosophe de chercher le simple nouménal sous la complexité des phénomènes, de procéder à la réduction eidétique pour déterminer l’essentiel (eidos) de l’Être et des étants, d’exposer en formules lapidaires (pour éviter les subterfuges de la rhétorique et les pièges de l’érudition) le fond des choses, de se hisser au niveau du concept en négligeant l’accessoire ? Reproche-t-on à Socrate la brièveté de son « gnôthi seauton », à Descartes la simplicité de son « cogito ergo sum » ? La science n’a-t-elle pas démontré de brillante façon la puissance cognitive du réductionnisme (tout le contraire d’un simplisme) en réduisant la matière à une centaine d’éléments, en réduisant les éléments aux combinaisons diverses de quelques particules, en réduisant le phénomène de la vie (rien n’est connu de plus complexe) à un ensemble de « simples » réactions chimiques ?

Du reste, n’est-il pas évident que le socialisme (comme d’ailleurs d’autres programmes politiques) soit un rêve : le projet utopique d’un « monde meilleur » ? On a écrit des milliers de pages sur le socialisme, mais l’essentiel ne réside-t-il pas dans cet aphorisme : « Le socialisme est un rêve merveilleux, magnifique et enchanteur » ?

Cette question pose également le problème des formules courtes (aphorismes, formules sentencieuses, proverbes, dictons…) étudiées par la parémiologie : les « parémies » ne sont-elles qu’une forme littéraire valorisant la concision du propos, ou ont-elles la valeur philosophique d’une réduction phénoménologique ayant accédé à l’essentiel ? Les maximes de La Rochefoucauld, les phrases courtes de Cioran sont-elles de la philosophie ? Ou ne sont-ce que des habillements littéraires d’une pensée qui veut impressionner, mais qui doit aller encore plus loin dans le dépouillement des détails ? Le socialisme est-il plus qu’un rêve ?

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article