Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur l'origine de la morale

28 Décembre 2016 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Ethique

La fraternité, une des « valeurs de la République française », est à l’évidence un avatar laïcisé de la charité, vertu théologale du christianisme. Le générosisme qu’elle implique a été proposé par des littérateurs comme Rousseau ou Camus, et théorisé par des philosophes comme Mounier ou Levinas. Cela correspond à une sacralisation archaïque de l’humain, contre l’opinion commune (« homo homini lupus », disaient déjà les Romains) et contre les enseignements de l’anthropologie scientifique. L’homme est féroce, comme tous les mammifères, quand ses besoins (nourriture, femelles) ne sont plus satisfaits à la suite d’une raréfaction des ressources. Jetez deux os à deux chiens, ils resteront les meilleurs amis du monde. Jetez-leur un seul os, ils se battront avec fureur.

Je renvoie, sur les origines judéo-chrétiennes des éthiques généreuses, aux travaux des philosophes Arthur Schopenhauer, Paul Rée et Frédéric Nietzsche.

Ne pensez pas que je fasse ici l’apologie des conflits et de la guerre. J’aspire, comme tout homme « de bonne volonté », à une Humanité apaisée et tranquille, ornée de guirlandes d’amour avec des parures d’empathie et des dentelles de convivialité, et je veux contribuer à fonder une morale permettant le vivre-ensemble et la coexistence pacifique. Mais il me semble que toute morale s’effondrerait si elle était basée sur le déni du réel ; sur l’entretien, parfois hystérique, d’illusions ; sur une conception erronée, parfois fanatique, de la nature humaine. On n’organise pas une harmonieuse cohabitation des hommes si on ignore tout de ce qu’ils sont. Pour atteindre le Bien, il faut passer par le Vrai, et pour atteindre le Vrai, il faut passer par le Doute. On ne fait pas d’éthique sans casser des rêves.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article