Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Qu'est-ce que le materialisme ?

27 Février 2017 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie, #Matérialisme

Le matérialisme est la position philosophique qui voit dans la matière le seul constituant de l’Être (de « ce qui existe vraiment »), c’est donc un monisme : il n’y a pas de scission dans l’Être qui est un, unique et unifié. Tout est matériel, c’est-à-dire corporel, de même nature ontologique que le corps humain. Le matérialisme s’oppose donc aux dualismes ou idéalismes, qui prétendent qu’il existe d’autres réalités (« extrasensorielles ») que les réalités matérielles : esprit, anges et démons, dieux, monades (Leibniz), noumènes (Kant), valeurs… Les idéalismes sont clairement des résurgences des religions archaïques qui séparaient le monde terrestre du monde céleste ou du monde souterrain. Ainsi peut-on dire que les idéalismes (Anaxagore, Platon, Plotin, Descartes, Hegel, Bergson…) sont des ersatz des religions. Ce qui explique l’âpreté de l’opposition entre idéalistes et matérialistes, ceux-ci étant même condamnés à mort dans les sociétés où une religion est dominante.

Le matérialisme fut pensé, développé et enseigné par Démocrite, Epicure, Lucrèce, Spinoza, La Mettrie, Diderot, Comte, Feuerbach, Marx, Engels, Nietzsche, Freud, Lénine et quelques autres. Encore faut-il noter que les marxismes sont contaminés par l’idéalisme hégélien, attribuant à la matière des propriétés « dialectiques » quasi mystiques conduisant à accorder une valeur (sacrée) à l’Humanité, ou du moins au Prolétariat.

Le matérialisme conduit à une épistémologie (le scientisme), à une eschatologie (le néant), à une anthropologie (l’homme est un animal comme les autres), à une éthique (le nihilisme et donc l’hédonisme).

L’épistémologie matérialiste explique facilement la possibilité de connaissance par l’absence de séparation ontologique entre l’homme connaissant (le sujet) et les entités à connaître (l’objet), puisqu’il n’existe pas de réalités nouménales. D’où le scientisme du XIXème siècle, trop optimiste, il est vrai, et corrigé par Wittgenstein, Carnap, Popper…

Si le matérialisme est forcément unique (il n’y a qu’une matière), les idéalismes sont par contre très variés malgré leur fonds commun. Parmi les champions actuels de la pensée idéaliste en politique, il faut citer Trump, Le Pen, Hamon, Erdogan, Fillon, Merkel, Mélenchon, Poutine…

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article