Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

De l'islam à l'islamisme

16 Mars 2017 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Islamisme

La question est sérieuse, et même peut-être cruciale pour l’avenir de la Civilisation. Encore faut-il se demander s’il convient de s’interroger sur le sort de la Civilisation, questionnement qui conduit à des abîmes de difficultés ! La question sérieuse que j’évoque s’exprime très simplement : de quel côté se développent les fantasmes ?

Les fantasmes sont-ils chez ceux (les islamophobes) qui prétendent que l’islam est une religion foncièrement violente et mortifère, qui entraîne tôt ou tard, par le fait de sa nature conquérante, le fanatisme, l’intolérance et le terrorisme ?

Ou les fantasmes sont-ils chez ceux (les islamophiles) qui prétendent que l’islam est une religion foncièrement douce et bienveillante, toute d’ouverture intellectuelle et d’amour, capable d’instaurer entre les peuples l’amitié universelle et une collaboration bienheureuse ?

Comme il est impossible, pour tenter de répondre, d’interroger le Futur, il n’est que d’étudier le Passé – c’est-à-dire l’Histoire – pour s’efforcer d’éclairer cette question, cruciale et très sérieuse. Et de comparer l’islam d’aujourd’hui aux religions et aux idéologies d’hier. L’on peut ainsi examiner comment le christianisme, au temps du concile de Nicée (325), devint sous Constantin la religion officielle de l’Empire romain, et comment il se répandit avec brutalité pendant les siècles de la fin de l’Empire et du Moyen Âge. L’on pourrait, semblablement, étudier les débuts du luthéranisme ou du calvinisme. Il faudrait même examiner comment, vers 1900, les penseurs les plus en vue considéraient le marxisme, qui allait conduire au bolchevisme, au stalinisme et au Goulag, ou le nazisme, vers 1933, qui allait conduire à l’hitlérisme et aux camps d’extermination du IIIème Reich.

Bien sûr, l’Histoire « ne repasse pas les plats », et « comparaison n’est pas raison », disent sentencieusement les subtils. Bien entendu, le christianisme romain puis médiéval, qui ne disposait que d’armes blanches peu efficaces pour lutter contre ses opposants, était dans une situation tout autre qu’aujourd’hui l’islam, qui dispose de kalachnikovs, d’explosifs puissants et d’armes chimiques ou nucléaires, d’une efficience incomparable. Mais si l’Histoire ne se répète pas, il y a tout de même des constantes dans l’Humanité, et l’esprit humain est, encore et toujours, producteur d’idées qui parfois sont de correctes descriptions du Réel et qui souvent ne sont que songes, mensonges, utopies et fantasmes. En 1933, qui avaient raison : les nazismophobes ou les nazismophiles ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article