Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur le scepticisme

26 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie

Il n'y a guère de honte, ni même de déshonneur, pour tout philosophe sincère du XXIème siècle, à devoir Penser le mondeavouer qu'il ne sait pas grand-chose, dès lors que Socrate répétait souvent, dans les rues d'Athènes, qu'il ne savait qu'une chose, c'est "qu'il ne savait rien". Car c'est l'avantage qu'ont, sur Socrate, les Onfray, les Ferry, les Badiou, les Salem, les Lévy, les Comte-Sponville, les Kristeva, d'avoir eu l'occasion de lire Aristote, Descartes, Kant et Gadamer, et d'avoir appris de source sûre que vingt siècles de recherches sur l'Etre et le Néant (surtout sur le Néant) n'ont pas apporté des savoirs décisifs qui dépassent en intérêt pour l'existence des hommes ce savoir définitif de Socrate : "je sais que je ne sais rien". Bien entendu, et on admettra que je l'ai déjà dit, il y a la théorie de la relativité, la mécanique quantique, la biologie moléculaire, la topologie érotique des strings et le retour du spirituel, avec ses lapidations et ses fermetures d'écoles. Bien entendu, il y a les immenses progrès de la phénoménologie husserlienne - et surtout post-husserlienne - et la prise de conscience par une petite partie de l'intelligentsia parisienne (y en aurait-il une autre ?) qu'il y a des Français qui pensent à l'extérieur de la Pensée Unique. Cette Pensée Unique (unique en son genre, en effet) qui mélange les fanfaronnades des duettistes Marx et Engels (sans oublier Althusser) avec les fantasmatiques et drôlatiques obsessions du docteur Freud et la poésie (?) de Char et Lacan. Tiens au fait, en passant, pourquoi (je veux dire un "poCur Penseeurquoi" philosophique, qui cherche les causes matérielle, formelle, finale et première) les entreprises industrielles françaises délocalisent leurs sites de production ? Et si c'était à cause des discours des philosophes qui ignorent leur scepticisme ? Car la sagesse d'aujourd'hui est de dénigrer ceux qui savent (un peu) et d'aduler ceux qui ignorent (beaucoup).

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

 

l'histoire des sciences :

Lire la suite

Le peuple de France

17 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Machine au systemeQu'est-ce que c'est que ce peuple qui croit qu'un président d'une République de 60 millions d'habitants est responsable de la crise économique et financière mondiale, de l'explosion démographique qui en est la cause profonde, et du chômage qui en est la conséquence, et de la violence qui en résulte ?

 

Qu'est-ce que c'est que ce peuple qui a les plus prestigieuses grandes écoles du monde, qui produit (pense-t-il) la meilleure littérature du monde, la meilleure cuisine du monde, les meilleurs parfums du monde, les plus beaux vêtements du monde, les plus délicats fromages du monde, les vins les plus raffinés du monde, les films les plus élégants (?) du monde, qu'est-ce que ce peuple qui ignore que un milliard c'est beaucoup, vraiment beaucoup plus que 60 millions ?

 

Qu'est-ce que c'est que ce peuple qui a lutté pour la laïcité et qui se livre à la plus rétrograde des religions du monde ?

 

Mais est-ce le peuple de France, ou les intellectuels de France ? Où sont les instituteurs ?

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite

Sur les systèmes de pensée

16 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Cur PenseeJe propose de distinguer quatre systèmes de pensée, à savoir, chronologiquement : 1° les religions, 2° la philosophie, 3° la science, 4° les idéologies. Les religions sont nées quand des clergés disposant de l'écriture ont formalisé les mythes hérités de la période pré-scripturaire. La philosophie est née le 14 avril 600 avant notre ère, à 2 heures du matin (environ), quand Thalès, lors d'une nuit d'insomnie, a décidé de rejeter toutes les traditions et de penser par lui-même. La science est née le 20 mai 1543, presque certainement l'après-midi, quand le livre de Copernic "De revolutionibus orbium coelestium" sort des presses de l'éditeur Johan Petreius, à Nuremberg. Enfin, les idéologies, déjà en gestation durant l'Antiquité gréco-romaine, se développent de plus en plus à partir de 1516 (Thomas More), avec notamment à droite Machiavel (1532) et à gauche Campanella (1623).

Les religions correspondent donc à un archaïsme de la pensée, et les idéologies à une dégénérescence. Elles sont orientées, les unes comme les autres, vers le vivre-ensemble, et délaissent les intérêts de l'individu au profit de l'ordre social, ignorant toute recherche critique sur la relation entre le Moi et le Monde. La philosophie est centrée sur le Moi - "connais-toi toi-même", répétait Socrate. La science est centrée sur le Monde - la "cosmologie" étant le couronnement, superbe, grandiose et inutile de la démarche scientifique.

 

J'ai pensé, un moment, que la poésie postmoderne (en France, après Rimbaud et Mallarmé) constituait un cinquième système de pensée, irréductible aux quatre autres (voir J.C. Baudet, Une philosophie de la poésie, L'Harmattan, Paris, 2006), mais l'idée de résiste pas à la lecture approfondie des poètes contemporains, qui soit restent confinés à la recherche esthétique (la poésie comme art), soit envisagent des prospections de l'indicible (la poésie comme recherche sans trouvailles, et la philosophie comme prétexte ou contexte de leurs textes), soit sont dominés par l'une ou l'autre idéologie.

 

NB.- Le marxisme, la psychanalyse, une certaine tendance de l'existentialisme sont des idéologies (voir K. Popper).

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite

Sur la mondialisation

14 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

 

Curieuses hist InventionsD'après le FMI, le PIB mondial fut, en 2011, de 70 011 milliards de dollars, ce qui correspond au taux actuel (EUR/USD) à une production de richesses de 53 541 euros.

 

D'autre part, il y a sur la Terre 7 milliards d'habitants.

 

Ce qui signifie que si l'on répartissait "équitablement" la production entre tous les habitants de la planète, chacun recevrait 7 649 euros par an, soit 637 euros par mois.

 

Il reste à tirer quelques conclusions de ces données.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite

Economie et politique

13 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Un boulanger sait bien qu'il faut de la farine pour faire du pain. Un maçon sait bien qu'il faut des briques pour faire un mur. Et un boucher n'ignore pas qu'il faut de la viande pour faire des saucisses. Mais les "intellectuels de gauche", superbes de dialectique critique, ou leurs porte-parole, ignorent qu'il faut une économie performante pour réaliser des projets de société ambitieux. En voilà un qui benoîtement nous explique que la France ira mieux avec un million de fonctionnaires en plus, et un autre qu'il faut "résister aux marchés" ! Belle affaire. Résister aux marchés, c'est comme "résister aux lois physiques de l'atmosphère" si l'on n'aime pas la pluie. Car l'on entend des dirigeants, des faiseurs d'opinion, des sociologues nous répéter qu'il ne faut pas que l'économie commande aux politiques, mais que c'est aux hommes politiques (voire "aux gens"...) de commander à l'économie !!! Autant dire que les projets (les rêves...) doivent s'imposer à la réalité, alors qu'il me semble - mais je pense comme un boulanger ou un maçon - qu'il faut, bien au contraire, adapter ses projets à la réalité. La réalité ? Sept milliards d'hommes et de femmes, et qui tous n'aiment pas la France. Car enfin, si la France est désindustrialisée, n'est-ce pas l'effet d'une cause ? Ou de deux causes convergentes ? Primo, les Français (je veux dire ceux qui dirigent l'opinion) ont voulu des emplois mais pas d'usines. Il n'y a plus d'usines. Donc il n'y a plus d'emplois ! Secundo, les Français (ceux qui les dirigent vers la Pensée Unique) ont voulu gagner plus en travaillant moins. L'effet n'a pas traîné. La révolution ? Je l'attends depuis 1978. Car la révolution devrait être celle des idées, et que l'on enseigne l'économie et les réalités techniques dans les écoles, plutôt que les déclarations diverses de droits multiples ! Il serait bien que la jeunesse connaisse Henry Ford et Antoine-Laurent de Lavoisier, plutôt que Trotsky ou Jean-Jacques Rousseau. Je le chante depuis 1978. Dans le désert des intelligences.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite

Chômeurs et travailleurs

4 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Curieuses hist InventionsLes politiciens et leurs complices médiatiques ne cessent de le répéter : il y a 10 pour cent de chômeurs en France ! Ils entretiennent ainsi un climat délétère de pessimisme et de résignation, déprimant les Français, plongeant ceux-ci dans une stupeur maligne conduisant à l'abattement et à l'apathie. Mais pourquoi, ventrebleu, ne nous disent-ils pas qu'il y a 90 pour cent des Français qui travaillent, et que leur travail est suffisamment productif pour que la France reste un pays vivable - qui attire d'ailleurs de nombreux étrangers, qui ne viendraient pas si la France n'était que désolation - et où il n'y a plus eu de famine depuis des décennies ?!!! Pour donner aux Français un des plus hauts niveaux de vie du monde, il suffit que 9 sur 10 des Français travaillent ! N'est-ce pas splendide, exaltant et plein de promesses ?

Mais au fait, pourquoi les politiciens et leurs complices médiatiques s'acharnent-ils à alarmer le peuple de France avec la question du chômage ? N'est-ce pas pour éviter d'aborder d'autres périls, bien plus dangereux, ceux liés à l'explosion démographique (qui n'a pas lieu en France, mais ailleurs), et surtout ceux liés à la montée de l'islamisme ? Car la multiplication des hommes - la plupart misérables - et les succès de l'islamisme sont plus chargés de menaces pour la Civilisation et pour la France que le réchauffement de l'atmosphère ou le tarissement des puits de pétrole.

L'explication est évidemment idéologique. Après s'être débarrassé de l'impérialisme allemand en 1918 (avec l'aide des Américains), du nazisme en 1944 (avec l'aide des Américains), du marxisme en 1989 (avec l'aide des Américains), il reste de nouveau à la France à mener un dur combat : il faut vaincre l'islamo-socialisme.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite

Invention ou découverte ?

1 Avril 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

    

Curieuses hist InventionsPour la plupart des braves gens, il faut soigneusement distinguer "invention" et "découverte", et l'on ne mélange pas la découverte de la gravitation universelle avec l'invention de la brosse à dents, de la pince à linge ou de la mitrailleuse. Mais cette distinction sémantique ne résiste pas à l'analyse de l'épistémologie historique. Car comment se sont faites les découvertes et les inventions ? Comment l'esprit (de certains hommes, car l'inventivité est encore plus rare chez les humains que l'intelligence) parvient-il à faire du neuf, qu'il s'agisse d'un nouveau système de pensée (les 4 éléments, l'athéisme, la relativité du temps...) ou d'un nouveau système de locomotion (le chemin de fer) ou d'un nouveau système de production acoustique (les saxophones) ? La marche du "savoir", au sein de l'Humanité, est indissolublement liée à la marche du "faire", et je crois avoir montré que la séquence "technique - science - technologie" correspond à une triade hégélienne où la main et le cerveau - les "manuels" et les "intellectuels", c'est-à-dire les ingénieurs et les savants - collaborent constamment, même si les superstructures psychosociales établissent des distinctions d'ordre culturel qui manquent de fondement épistémique. C'est la même démarche de créativité qui a conduit Samuel Colt à inventer-découvrir son revolver et James D. Watson à fonder la génétique moléculaire. Maintenant, décider de l'importance de ces deux inventions-découvertes, c'est encore autre chose ! On ne peut le faire que modestement, pas par des assertions dogmatiques a priori, mais après l'examen serein et désintéressé des conséquences historiques effectives des innovations.

Dans un livre intitulé "Curieuses histoires des inventions", j'ai rassemblé 100 études sur 100 innovations majeures, qui ont modifié en profondeur les conditions de vie de l'Humanité - en fait, d'une partie de l'Humanité, là où l'invention fut adoptée, car une des premières conséquences d'une invention est toujours d'opérer une opposition entre ceux qui l'ont et ceux qui ne l'ont pas ! Il se fait que j’aime le son du saxophone, et que je préfère un solo de John Coltrane ou de Barney Wilen aux œuvres de Louis Althusser ou d’Alain Badiou ou celles, pires encore, de Maurice Maeterlinck.

Ceci dit, l’opposition entre invention et découverte n’est pas tout à fait sans raison, et je n’ignore pas que l’on découvre un trésor et qu’un romancier invente ses personnages. Mais cette opposition sémantique n’atteint pas le cœur du concept d’innovation. Du reste, les découvreurs de trésors et les inventeurs de personnages de roman (s’agirait-il de Maigret ou de San Antonio) n’ont pas changé le monde !

Bien sûr, j’ai oublié parmi mes 100 innovations « qui ont changé le monde », celles du blue jean, du poker, du tennis, du strip-tease, du cartoon, du rock and roll, du fast food, du peep-show, du thriller, du hula hoop, du talk-show et du blog. J’en fais modestement l’aveu. J’essayerai d’être plus sagace, la prochaine fois…

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite