Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Confession

3 Février 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Cur Pensee

Je suis arrivé à l'âge des bilans et des confessions. Mes amis s'en sont allés (je ne sais où), et je pense, je n'ai d'ailleurs jamais fait que cela. Je pense depuis l'année 1958, quand j'achetai, à l'Exposition Universelle de Bruxelles, le livre (traduit en français) d'Albert Einstein sur la théorie de la relativité restreinte et générale. J'avais quatorze ans, et j'admirais Elvis Presley et Louis Armstrong. Mais j'en connais qui diraient que la haute physique n'est pas encore la pensée, et alors je dois plutôt faire partir le commencement de mon cogito en 1959, quand je commence à lire L'Etre et le Néant de Jean-Paul Sartre, et que je décide que je serai philosophe. Mes goût musicaux avaient évolué, et j'aimais surtout les quatuors de Beethoven et la trompette envoûtante de Miles Davis. Certains dimanches, l'après-midi, quand j'écoutais avec ma mère un disque "long playing"... J'entrepris, simultanément, des études de philosophie et de chimie, j'appris non seulement la mathématique, la gestion d'entreprise, la phénoménologie husserlienne et l'herméneutique de Paul Ricoeur, mais en outre la biologie, et spécialement la génétique végétale. Je publiai mon premier article en 1969, puis je m'occupai de choses diverses, je fondai des revues, je donnai des cours, je participai à des travaux de recherches, je publiai en 1986 un ouvrage sur Les Ingénieurs belges (j'enseignai la Philosophie de la technique et l'Histoire de la profession d'ingénieur, dans un programme de 3ème cycle du FNRS, le Fonds national belge de la recherche scientifique). En 1968, je m'étais fixé un programme pour la vie: étudier comparativement la formation de la science et la formation des religions, et tenter d'en tirer des conclusions épistémologiques et peut-être (on verrait bien...) ontologiques et éthiques. J'y suis presque arrivé !

Et voilà que mes organes commencent à me lâcher, que je ne peux plus passer des nuits entières à lire et à écrire, que mes forces s'amenuisent et que mes passions se calment. J'ai publié plus de 800 textes, depuis de courts poèmes exécrant la Pensée Unique et la Bêtise (que j'ai rencontrée si souvent) jusqu'à deux livres de plus de 600 pages, l'un sur la transformation de la technique en technologie (De la machine au système, Paris) et l'autre sur l'origine des religions (Curieuses histoires de la pensée, Bruxelles). Je ris, dans ma barbe blanchie, des commentaires naïfs de quelques lecteurs, et je ricane avec volupté quand je rencontre un écervelé, conditionné comme un chien de Pavlov à aboyer quand il rencontre une phrase qu'il ne comprend pas.

Je m'amuse à penser que mes deux plus gros ouvrages sont précisément consacrés l'un aux religions (la pensée archaïque) et l'autre à la technologie (la pensée postmoderne). L'alpha et l'oméga des productions de cette étrange chose qu'est la pensée des hommes. Et je dissous mes conceptualisations dans la longue série des idées qui vont de Thalès de Milet à... Au fait, à qui, sinon à ce Moi singulier qui est chacun de ceux qui pensent, sincèrement, débarrassés des slogans des partis et des préceptes des sectes, et qui participent à ce qui est peut-être, pourquoi pas, l'honneur de esprit humain.

Je me moque de bien des choses, c'est un délicat plaisir, et notamment de tous ceux qui s'enorgueillissent de faire partie d'un troupeau.

Ah oui, un petit détail. J'ai visité de nombreuses églises (même des cathédrales) et quelques mosquées. En Afrique, je me suis intéressé aux sorcelleries locales, et j'ai beaucoup prié les forces spirituelles pour qu'elles me fassent un signe, un faible signe. Je suis persuadé qu'elles l'ont fait - comment pourraient-elles rester sourdes à mes implorations ? Mais mon récepteur d'ondes surnaturelles est trop peu sensible. Je n'ai rien entendu.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article