Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Faire de l'histoire des systèmes de pensée

12 Octobre 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Philosophie

Pratiquer professionnellement l'histoire des systèmes de pensée, c'est-à-dire écrire ou enseigner dans des domaines tels que l'histoire de la science, de la technique, des religions, des poésies, c'est d'abord rencontrer des hommes, morts ou vivants, qui ont tenté ou qui tentent de penser, et cela pose les deux questions parmi les plus difficiles de la philosophie : qu'est-ce que penser, qu'est-ce qu'un homme ? Anecdotiquement, c'est aussi devoir faire une distinction entre les grands hommes et les petits, car en physique, par exemple, il n'y eut pas qu'Einstein ou Newton, etc. Si une échelle de valeur existe, l'historien lui-même se trouve, selon les cas, au-dessus ou au-dessous de celui dont il étudie "la vie et les oeuvres". Par exemple, Sartre a consacré un livre à Baudelaire. Mais qui était "supérieur" à l'autre ? Mais comment se juger soi-même quand il est si difficile de juger les autres ? Apprécier l'arbre d'après ses fruits ? Je n'aurais aucune peine à établir la liste des dix "plus grands" physiciens ou des dix plus grands chimistes (en me limitant aux personnages décédés, car qui prétendrait juger des vivants, dont l'oeuvre n'est pas accomplie ?), et je suis à peu près sûr que pour la moitié d'entre eux je rencontrerais l'approbation des historiens professionnels de la pensée scientifique. Et il rare de recevoir l'approbation de ses collègues ! Je ne m'intéresse évidemment pas à l'avis des amateurs et de ceux qui savent tout. Mais comment retirer des anthologies et des florilèges les dix meilleurs romanciers ou les dix meilleurs poètes (en restant dans le domaine français) ? Et les dix meilleurs philosophes, ceux qui réellement ont apporté quelque chose à cette philosophie qui se construit péniblement au cours des siècles, progressant d'ailleurs plus par le renoncement que par les découvertes - Russell faisait remarquer, non sans malice, que la philosophie était l'ensemble des questions non encore résolues par la science ?...

Dans le "Top 10" des philosophes, il est difficile de ne pas placer Aristote et Kant. Mais déjà pour le troisième, j'hésite. Hegel est peut-être plus grand par ses ambitions que par ses résultats. Descartes a fort joliment disserté sur la méthode, mais ce sont d'autres qui l'ont utilisée, après lui (Newton) et même déjà avant lui (Galilée) ! Du reste, l'homme des tourbillons est, quoi qu'il dise, plus un homme du Moyen Âge qu'un moderne. Descartes fut un génie mathématique. J'hésite à le ranger parmi les grands philosophes. Voyez alors les listes dans les manuels et les encyclopédies. Par l'abondance des travaux qu'ils ont suscités, il y a quelques noms intéressants : Husserl, Heidegger, Spinoza, Platon. Mais Jules Lagneau, Léon Ollé-Laprune, Georges Dwelshauwers, Theodor Lipps ? Finalement, la liste est assez courte.

Mais pourquoi vouloir classer les hommes ? Il y a des génies (dans toutes sortes de domaines), qui se repèrent par leurs oeuvres, des hommes ordinaires (les plus nombreux, semble-t-il), et des imbéciles. Beaucoup d'imbéciles, dont certains sont dangereux. La liste des grands imbéciles vivants serait peut-être plus utile que la liste des grands philosophes morts. Vous voulez des noms ?...

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article