Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Histoire des maths

28 Mai 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Mathématiques, #Histoire

Hist-Maths.jpgPourquoi ai-je publié une histoire des maths, qui s'intitule - d'ailleurs assez bizarrement - Nouvel Abrégé d'histoire des mathématiques ? Toujours disponible chez les bons libraires de France et d'ailleurs, ayant fait l'objet de plusieurs nouveaux tirages par les éditions Vuibert. Pourquoi, en effet ? Parce qu'il s'agissait d'entamer (c'était en 2002, et même avant puisque je crois me souvenir que la rédaction a commencé en 1997 ou 1998) une histoire de la pensée scientifique, depuis la Préhistoire jusqu'à la fin du XXe siècle, et qu'il m'avait semblé que la mathématique, étant le langage de toutes les disciplines intellectuelles pouvant se présenter comme "sciences", il fallait l'étudier d'abord. Le fait est que l'histoire des maths coïncide en grande partie avec l'histoire de la raison, ou plus exactement de la raison se limitant à l'étude du raisonnable - car est-il raisonnable d'entreprendre la magique étude du coeur - sauf à compter ses battements - ou de l'esprit - sauf à tenter d'évaluer ses calculs ?

 

J'ai ainsi pu reconstituer, d'une manière que je crois assez "valable" (il y a une part d'hypothèse dans toute histoire), la double aventure intellectuelle (et pour certains extatique) de la découverte des formes (géométrie) et de la compréhension des nombres (arithmétique). Restait alors à explorer comment la mathématique - c'est-à-dire la connaissance des figures et des quantités - allait nourrir la technique (qui deviendra technologie), la physique et la chimie, et finalement la biologie (devenue moléculaire). L'explication de l'outil, du monde, de la matière et de la vie par la pensée quantitative. La qualité révélée par les quantités. Et si l'on se souvient que la musique et la poésie sont, d'abord, du rythme...

 

Au cours de l'histoire, c'est quand la raison se limite elle-même qu'elle devient efficace, et j'en donne cent exemples dans mes livres d'histoire de la science. Quand on veut tout savoir, on risque bien de ne savoir rien. C'est bien montré par L'Etre et le Néant de Sartre, plus instructif par ses petits riens que par ses grandes phrases.

 

Bien sûr, la vérité "scientifique" est désolante et décevante. Mais, jusqu'à présent, depuis le Poème de la Création (sumérien) jusqu'aux vociférations de l'imam de mon quartier, je n'en ai pas trouvé d'autre. Mais je cherche. Je dirai quoi, quand j'aurai trouvé.

 

Pour info, deux vidéos :

Canal C (Namur)

www.canalc.be/index.php?option=com_content&view=article&id=100001595:entree-libre-de-jean-baudet-&catid=114:entree-libre&Itemid=56

 

 

Librairie Filigranes (Bruxelles)

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article