Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Histoire des religions

11 Décembre 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Religion

Cur-Pensee.jpg

Mon programme était tracé en 1968 : pour comprendre comment il est possible de comprendre - comment l'homme est capable de produire des concepts -, je vais entreprendre une vaste enquête qui sera ma vie, et qui consiste à établir l'histoire (l'archéologie, dira Michel Foucault) des systèmes de pensée. En particulier, j'entreprends de composer une histoire de la science (avec Gaston Bachelard comme modèle) et une histoire des religions (Mircea Eliade). A vrai dire, mon intérêt pour ces recherches historico-épistémologiques remonte à mes 15 ou 14 ans, quand je me sens attiré par des "faits" comme les mystères d'Eleusis (l'ouvrage de Victor Magnien), la divination chez les Babyloniens (Georges Contenau) ou l'alchimie (le petit livre de Serge Hutin).

 

Une cinquantaine d'années plus tard, mon Histoire de la science est "achevée" (9 volumes chez Vuibert, Paris, plus d'autres ouvrages chez d'autres éditeurs) et j'ai entamé la publication de mon Histoire des religions. Le premier volume s'intitule Curieuses histoires de la pensée, et c'est le récit chronologique de la naissance du langage, puis du développement de la pensée, avec l'apparition des rites (d'ailleurs vraisemblablement antérieurs au langage), puis des mythes, ensuite des religions et enfin de la philosophie (chez les Grecs d'Ionie). Je m'arrête à la fin du règne d'Auguste, c'est-à-dire au début de l'Empire romain. Le volume suivant traitera des débuts du christianisme. Le traitement à la fois chronologique et mondial permet de mettre en évidence des corrélations entre aires culturelles parfois très lointaines (par exemple, il doit y avoir eu des rapports entre l'Inde et la Grèce avant même les conquêtes d'Alexandre le Grand). Il permet surtout de comprendre, grâce au recul qu'impose la vision "globale" de l'évolution des idées, que la pensée humaine passe par une suite telle que animisme - polythéisme - hénothéisme - monothéisme - athéisme.

 

On peut considérer comme un "effet collatéral" de l'approche historique que mon livre sur les débuts de la pensée puisse servir d'introduction à la philosophie, puisque je suis amené à présenter les penseurs grecs dans l'ordre de leur "entrée en scène" (Thalès, Pythagore, Socrate, Platon, Aristote, et beaucoup d'autres), et donc à expliquer leurs systèmes dans l'ordre chronologique, qui est aussi un ordre "pédagogique" efficace. Il est facile de comprendre que la pensée de Thalès fut plus simple que celle de Platon, et que la doctrine de Platon est plus simple que les résultats d'Aristote. Le débutant en philosophie aura donc à suivre un chemin "évident" pour s'initier aux grands problèmes philosophiques, et il découvrira (ce qui n'est pas toujours clair dans les manuels universitaires) que la philosophie grecque est issue d'une pensée religieuse très archaïque.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences comme explication et évaluation du savoir :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

saussez nancy 12/12/2011 09:24

Bonjour Jean,

Juste pour te dire que c'est un réel plaisir de te lire. Je viens de terminer "Quand les chercheurs se trompent", et j'ai passé d'excellents moments de culture et de découverte avec ce livre. J'ai
hâte de commencer la Curieuse Histoire des inventions.

Encore merci pour ces bons moments.

Nancy (ex - service du personnel de PO)