Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Inverser la courbe du chomage

28 Mars 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique

Soyons logiques. Pour "inverser la courbe du chômage", il faut diminuer le nombre de chômeurs, ce qui ne se peut faire que de deux façons, en les détruisant ou en les transformant en travailleurs, c'est-à-dire en leur procurant un emploi.

J'élimine la première branche de l'alternative, reste donc à créer des emplois. L'Etat français doit donc créer des entreprises nouvelles et développer les entreprises existantes, et tout spécialement des entreprises utilisant une main-d'oeuvre abondante, y compris non qualifiée. Il faut en outre, pour que l'effet sur l'emploi soit durable, que lesdites entreprises exportent des produits en réalisant un bénéfice suffisant pour assurer leur pérennité.

Pour créer une entreprise, quel que soit d'ailleurs son secteur d'activité et quels que soient les marchés visés, il faut en premier lieu des capitaux et des capitalistes. Ce n'est hélas pas suffisant, mais c'est indispensable.

Etant lourdement endetté par une gestion budgétaire désastreuse depuis des décennies, l'Etat français n'a plus de capitaux disponibles pour créer ne serait-ce qu'une entreprise de chaussettes "made in France" ou qu'une fabrique de couteaux suisses (d'ailleurs, les Suisses s'en chargent). Quant aux capitalistes, il est d'autant plus difficile de les trouver en France que les "élites" françaises ne cessent de traiter les patrons et les banquiers de salauds et de voleurs (cette manie, devenue un réflexe conditionné, remonte, au moins, à Proudhon...).

Conclusion : sans capitaux et sans capitalistes, il y aura de plus en plus de chômeurs en France, ce qui mécaniquement va entraîner des "problèmes sociaux", c'est-à-dire des émeutes, des cortèges, des destructions, des incendies et des massacres.

Antienne (je le répète depuis... 1978) : il faut en France (et en Europe) plus d'ingénieurs et moins d'intermittents du spectacle, plus de comptables et moins d'anthropologues, plus de mécaniciens et d'électriciens et moins d'historiens de l'art. Plus de fourmis et moins de cigales. Un peu plus de manuels et beaucoup moins d'intellectuels (surtout façon germanopratine).

Correctif : l'avenir de la France est sombre, mais des lueurs d'espoir subsistent. Le pays qui a inventé le champagne, la pomme de terre frite, la poire Belle-Hélène, la crème Chantilly, la sauce béchamel, le foie gras, la saucisse de Toulouse, le cassoulet, le camembert, le roquefort, et qui produit du bordeaux, du minervois, du beaujolais, du bourgogne, du rosé d'Anjou, du noir de Cahors et du sauvignon, possède peut-être encore des réserves de créativité...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ludo Moury 03/04/2014 20:06

il est faut de dire qu'il n'y a pas de boulot.Il y a du boulot !Le problème ce sont les charges salariales et les contraintes liés aux désengagements qui font qu'on n'engagent pas !