Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

L'Etre, le Temps et la Technique

16 Novembre 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Maurice Merleau-Ponty, en 1953, écrit : "ce que le philosophe pose, ce n'est jamais l'absolument absolu, c'est l'absolu en rapport avec lui". Et, en 1927, Martin Heidegger dénonce "l'oubli de l'Être" dans un des ouvrages de pensée les plus célèbres du XXe siècle. Voilà le double point de départ de ma réflexion, il y a bien longtemps déjà, et je n'ai cessé de m'efforcer de penser l'Être, mais avec pour programme cet autre propos de Merleau-Ponty, dans le même livre : "la méditation de l'être se localise dans le moi (...) en arrière du monde et de l'histoire". Voilà pourquoi j'ai tenté, une vie durant, de dépasser la physique, la science "dure" (le monde) et les sciences sociales, les "humanités" (l'histoire), pour poser ma réflexion sur le socle plus sûr de ma propre existence (la métaphysique).

J'ai découvert mes besoins, et j'ai dénoncé à mon tour le grand oubli des postmodernes : l'oubli de la Technique, moyen dont l'Homme (la généralisation du Moi) dispose pour répondre, d'ailleurs imparfaitement, à ses besoins. Car dans ma recherche documentaire (lire les Autres) ou introspective (lire en Moi), m'imposant le travail de Sisyphe de lire tous les livres et de faire l'inventaire de toutes les idées, je n'ai jamais rencontré que des besoins corporels, directement ou indirectement liés au corps, et je n'ai jamais fait l'expérience de "vérités profondes dans mon coeur". Si l'homme dans son ek-sistence (pour reprendre le vocabulaire heideggérien) est le berger de l'Être, c'est parce qu'il est le seul possesseur de la Technique, qui est comme un visage de Gorgone - l'éclat insoutenable de la Réalité - qui aveugle et pétrifie.

J'ai rédigé une première ébauche de ma méditation sur la Technique et l'Humain en 1996, qui pour des raisons purement circonstancielles n'est parue qu'en 2005 : "Le Signe de l'humain" (L'Harmattan, Paris).

C'est grâce à l'Outil que l'homme mange, qu'il se protège des agressions et qu'il vit, plus ou moins bien (c'est-à-dire par le Travail, d'où l'inhumanité ontique des improductifs). Et c'est même grâce à l'Outil que l'homme pense, donc qu'il ek-siste, qu'il atteint la connaissance extatique de la Technique-Être.

 

Pour info, trois vidéos :

Télé Bruxelles

Canal C (Namur)

www.canalc.be/index.php?option=com_content&view=article&id=100001595:entree-libre-de-jean-baudet-&catid=114:entree-libre&Itemid=56

Librairie Filigranes (Bruxelles)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article