Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

L'impossible vulgarisation scientifique

1 Juin 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Par quel effet magique pourrait-on faire comprendre, en quelques phrases, les arcanes de la physique ou de la biologie à un quidam intelligent, s’il n’a pas bénéficié, sous une forme ou sous une autre, d’une authentique et suffisante formation à la réflexion scientifique ? C’est tout le drame de la « vulgarisation scientifique », qui est une contradiction dans les termes. Certes, de Fontenelle à certains auteurs contemporains, il y eut parfois de beaux textes, et qui même poussaient à réfléchir, mais tout cela ne reste que de la littérature.

On apprend à nager en plongeant dans l’eau et, de même, on acquiert l’esprit scientifiques par l’immersion dans les laboratoires.

C’est un drame, le mot n’est pas trop fort. Car si l’on veut une démocratie qui ne soit pas une mascarade, il faudrait que le peuple consulté soit préparé à répondre, la plupart des « débats de société » présentant une dimension scientifique très importante. Pour passer de l’Ancien Régime à l’Ordre Nouveau de la démocratie, il faut passer des despotes éclairés au peuple éclairé. Cela représente, notamment, des efforts budgétaires insoutenables par les Etats qui s’appauvrissent au rythme d’une démographie galopante.

Aussi, n’ai-je jamais voulu me prêter au jeu de la vulgarisation, et si certains de mes livres ont un aspect « grand public » et ont été écrits avec légèreté, ils s’abstiennent d’expliquer par des approximations là où il faudrait simplifier – pour être compris par le lecteur moyen – au point de dénaturer l’essentiel. La Relativité, la Mécanique quantique et la Biologie moléculaire, qui sont les trois acquis les plus immenses intellectuellement du XXème siècle, ne s’expliquent pas par des paraboles.

Sous nos yeux, le drame se transforme en tragédie. Alors que « la Science » poursuit sa progression jusqu’à des niveaux de complexité inouïs, la proportion de l’Humanité capable de comprendre diminue de jour en jour, et c’est le grand retour des sorciers, des astrologues et des religieux fanatiques. Peut-être que la belle espèce humaine ne périra pas bouillie par « le réchauffement climatique », ni asphyxiée par « la pollution », mais qu’elle sera anéantie par son ignorance hystérique – car l’ignorance et l’obscurantisme se répandent plus vite que les savoirs, d’autant plus que ceux-ci ne sont pas définitifs.

Dans un beau texte de 1987, Alain Finkielkraut écrivait « la pensée cède doucement la place au face-à-face terrible et dérisoire du fanatique et du zombie ». Voilà qui nous promet des lendemains qui déchantent.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ludo Moury 03/06/2013 21:00

Oui,l'ignorance et l'obscurantisme se répandent plus vite que les savoirs.C'est bien dommage.Cela engendrera t-il la fin de l'humanité?Oui,si il n'y a pas inversion du processus un jour ou
l'autre.En attendant,les sorciers ,les astrologues,les religions,ont de beaux jours devant eux.