Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

La fin de la France

25 Avril 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Cela devient tellement énorme qu'il n'y a plus qu'à ricaner... Chaque jour, l'actualité nous montre l'inéluctable destin que les intellectuels de gauche (l'élite pensante pense-t-elle) ont dessiné pour la France : délaïcisation, islamisophilie, désindustrialisation accélérée par le saccage d'entreprises et par les coûts salariaux, processus encore accéléré par l'incroyable idée de dépénalisation des injures, coups, blessures et destructions du patrimoine d'autrui sous la forme d'une proposition de loi d'amnistie sociale ! A force de vouloir faire le bonheur du Monde entier, les intellectuels de gauche feront la perte de la France, en voie de sous-développement : un désert industriel dans un paradis social, mais comment nourrir des chômeurs, des malades, des impotents, des grabataires que l'on refuse d'euthanasier, des retardés mentaux, des ignares et des agités de manifestations si aucune entreprise ne produit des biens et des services ? Qui va produire les légumes de la soupe populaire ? Car enfin, il y a vraiment de quoi ricaner ! Des économistes constatent que les caisses de l'Etat français sont remplies... de dettes, que les entreprises françaises n'arrivent plus à concurrencer les Brésiliens, les Indonésiens et les Chinois, que les faillites se multiplient et que les jeunes diplômés s'expatrient (remplacés par des immigrés analphabètes qui ignorent le français et veulent continuer à l'ignorer), et que fait le gouvernement conseillé par ses intellectuels héritiers de Sartre, de Beauvoir, d'Althusser et de Foucault ? Il fait voter une loi pour que quelques homosexuels puissent se marier et adopter des enfants : un petit pas pour l'homo, mais un grand bond pour l'humanité ? Je ne suis pas contre les homosexuels (le moins contre possible), mais enfin n'y avait-il pas d'autres urgences ? Et le laxisme judiciaire, écoeurant, qui découle des idées généreuses de l'humanisme marxisto-sartro-foucaldien ? La criminalité monte, la délinquance explose, il n'est plus une ville de France dont les murs sont sans tags (indice visible du je-m'en-foutisme des vandales postmodernes), mais l'on fait toute une affaire pour un peu de viande de cheval mélangée à de la viande de boeuf ! Plus "progressiste" de vilipender un industriel qui se trompe que de mettre hors d'état de nuire un organisateur de mendicité, un vendeur de drogues, un arracheur de sacs à main ou un imam prêchant la djihad !

Bref, mieux vaut en rire. Et réfléchir aux lendemains qui chanteront les mélopées des muezzins. La France, construite par Pasteur, Peugeot, Renault, Citroën, Curie, Bouygues, Monod et quelques autres, sera détruite par Beauvoir, Sartre, Barthes, Deleuze et leurs amis. Car un pays commence à pourrir par la tête. Le déclin de la France - comme déjà la défaite en 1940, face à un ennemi différent - ne sera pas dû aux immigrés ou aux adolescents ou au prolétariat, mais aux idées de ses "grands penseurs". Le ver est dans le fruit. La larve fera son oeuvre, inéluctablement. Essayons de déterminer dans combien d'années la France ne sera plus présente que dans les livres d'histoire, si toutefois il restera des livres d'histoire dans le monde dont nous voyons se former, sous nos yeux de téléspectateurs, l'embryon hideux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article