Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Les ecrivains belges

17 Novembre 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Je me suis souvent demandé s'il existe des écrivains en Belgique, ou plus précisément s'il existe une contribution notable et significative, aujourd'hui, de Belges à la littérature française. Bien sûr, il y a de braves gens et aussi de sottes gens, chez les Belges, qui font des phrases et tentent de les vendre, et cela est commun à tous les peuples qui connaissent l'écriture. Mais l'on sait que la littérature fait un constant usage de la distinction entre les écrivains et les écrivants (comme sacripants) ou, mieux encore, entre les "grands écrivains" et les écrivailleurs ou écrivaillons.

J'ai déjà répondu "oui", car j'ai en effet, dans un billet précédent, expliqué que j'en avais rencontré environ quatre-vingts dans une belle livraison de la revue "Le Non-Dit", inventée, fondée et dirigée par Michel Joiret.

Eh bien, voici une nouvelle preuve d'existence, malgré tout (car bien des caractéristiques de la Belgique d'aujourd'hui rendent la chose malaisée), de la "littérature française de Belgique". Pascale Hoyois, avec l'aide de Marie-Claire Beyer, de Mireille Dabée, de Noëlle Lans et d'Anne-Marie Weyers vient de faire paraître une espèce de chrestomathie ou de florilège qui rassemble des textes (prose ou vers) de "50 auteurs belges actuels". C'est un beau volume de 253 pages, intitulé "L'Être, les liens, la vie", publié par les éditions Parler d'Être (Bruxelles).

Informations : www.parlerdetre.be

 

Je ne vais évidemment pas citer les 50 auteurs retenus par Pascale, Marie-Claire, Mireille, Noëlle et Anne-Marie. Et surtout, je ne vais pas m'astreindre à établir, dans cet ensemble de 50 noms, le sous-ensemble des "grands écrivains" et le sous-ensemble des "écrivains petits". Et pourtant, c'est le rôle de la critique de hiérarchiser, et c'est une mission bien difficile, et qui expose le critique à bien des critiques. Encore que, il suffit peut-être de parcourir l'anthologie, sans préjugés, pour repérer l'or vif, l'argent pâle et le plomb terni. En tout cas, il y a parmi les Cinquante quelques auteurs importants, ou qui ne doutent pas de leur importance. Cela fait un ouvrage nécessaire pour tous ceux qui s'intéressent, pas tellement à ce que la Belgique littéraire fut (et qu'elle ne sera plus jamais), mais à ce que la Belgique est et sera, du moins la Belgique de l'émotion et de l'imaginaire.

 

L'ouvrage est préfacé par Jean-Pierre Dopagne, président de l'Association des Ecrivains Belges. Voici encore une preuve de leur existence : les écrivains belges existent, puisqu'ils s'associent !

 

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles)

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Télé Bruxelles

www.telebruxelles.net/portail/emissions/magazines-a-voir-en-ligne/rencontre/21416-041012-jean-baudet

Canal C (Namur)

www.canalc.be/index.php?option=com_content&view=article&id=100001595:entree-libre-de-jean-baudet-&catid=114:entree-libre&Itemid=56

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article