Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Les grands Belges

29 Juillet 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Belgique, #Histoire

Dans mon livre "Les plus grands Belges" (La Boîte à Pandore, Paris, 223 pages, paru en juillet 2014), j'étudie la vie et l'oeuvre de 175 personnalités belges des Lettres, des Arts, de la Science et de l'Industrie. L'objectif principal de ce livre était de rassembler des données pour étudier la relation entre la STI (science-technique-industrie) et la non-STI (la "culture") dans l'histoire d'un peuple. J'ai choisi la Belgique parce que je m'y trouve, et parce qu'il m'est infiniment plus facile de recueillir de l'information sur les Wallons, les Bruxellois et les Flamands que sur les Boliviens, les Vietnamiens ou les Fuégiens. Et puis, on a vite fait le tour de la Belgique dans l'espace et dans le temps (de 1830 à nos jours, à comparer avec l'histoire de la France ou de la Grèce...). La thèse principale qui résulte de mon travail est que la Belgique d'aujourd'hui, c'est-à-dire la vie et le niveau de vie des Belges de 2014, dépend bien plus de l'activité des Cockerill, Solvay, Gramme ou Empain que de celle des Wiertz, Ensor, Verhaeren, Magritte ou Hugo Claus. Pour le dire un peu vite, la Belgique (et la prospérité des Belges) a été construite par ses ingénieurs et par ses industriels, pas par ses sculpteurs, ses violonistes et ses poètes. Ou, mieux dit peut-être, il y a la Belgique matérielle des usines, des boulangeries et des chemins de fer, et la Belgique culturelle avec les aventures de Tintin, de Bob Morane et du commissaire Maigret, les facéties de Magritte et de Delvaux, et les arpèges sublimes du Concours musical Reine Elisabeth. Certes, la Belgique serait bien triste sans les oeuvres d'Ysaye ou de Joseph Jongen, ou sans les merveilleux poèmes d'Emile Kesteman et sans les nouvelles abracadabrantes de Jean Ray. Mais avant d'écouter des musiques et de lire des phrases, il faut du pain (éventuellement du cramique), de la viande (du filet d'Anvers ou du saucisson de Bastogne), et de temps en temps un fromage (de Herve) ou un plat de fraises (de Wépion).

Il y a la Belgique du Travail et la Belgique du Loisir.

Il n'y a que trois femmes parmi mes 175 portraits. Ce n'est évidemment pas par misogynie de ma part, et je rappelle que j'ai publié une célébration des femmes savantes en 2010 ("Curieuses histoires des dames de la science", Jourdan, Bruxelles). La Belgique d'aujourd'hui a été "construite" par des hommes plutôt que par des femmes, c'est ce que nous enseigne la science historique ! Notre réseau de routes et de chemins de fer, d'usines et de magasins, d'écoles, d'hôpitaux et de prisons serait-il différent s'il avait été conçu et réalisé par des dames et demoiselles ?

Pour info :                

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences : 

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel Pisters 11/09/2014 17:26

J'a acheté votre livre sur les Grands belges que j'apprécie, mais il faut plutôt le picorer selon moi que le lire de façon strictement séquentiel au fil des époques et des listes de noms par ordre alphabétiques, mais je n'aime pas tellement votre article le concernant sur ce blog.

Par exemple: "La thèse principale qui résulte de mon travail est que la Belgique d'aujourd'hui, c'est-à-dire la vie et le niveau de vie des Belges de 2014, dépend bien plus de l'activité des Cockerill, Solvay, Gramme ou Empain que de celle des Wiertz, Ensor, Verhaeren, Magritte ou Hugo Claus."

Je suis réaliste et vous le savez, j'ai toujours admis sans réticence qu'un pain de qualité moyenne est plus vitale qu'un poème même sublime. De plus un pain est toujours un poème tandis que peu de poèmes valent un pain , fussent-il ceux de ce Monsieurr Kesteman. Mais, il me semble que Verhaeren est plus important pour moi que le baron Empain et le Roi Solveil rénuis Je peux certes me tromper parce que cela relève de l'uchronie: qu'est-ce qu'aurait été la Belgique sans son Roi Solveil, qu'aurait été la France sans Louis XIV? Grandes et difficiles questions..

Vous parlez pour les Belges, donc pour le Belge moyen. Pas pour moi et quelque autre qui me ressemblerait.

Ren de Vree 17/08/2014 21:29

Les sites web de ni La Boîte à Pandore (Paris) ni Jourdan (Belgique) mentionnent votre livre. Amazon ni FNAC conaissent votre livre. Est-ce-que c'est a vendre?
Ren de Vree
www.waalsweekblad.be
redactie@waalsweekblad.be