Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Monsieur Cahuzac et la morale

6 Avril 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

L'affaire Cahuzac - comme, il y a peu, l'affaire DSK, encore plus juteuse - a déclenché en France une nouvelle flambée de moralisme, ce qui m'a fait bien rire dans ma tanière. Comment ? Les Français, qui disposent de la plus prestigieuse cohorte d'intellectuels du monde, ne savent donc pas encore qu'il n'y a pas de morale ? Ceux qui veulent "moraliser la politique" et procéder à l'épuration des politiciens ignorent-ils qu'il n'y a pas, inscrits dans un ciel intelligible, des commandements à respecter, comme le croyaient naïvement des peuplades primitives d'il y a deux ou trois mille ans ? N'ont-ils pas encore compris, à force de se disputer dans les talk-shows, que morale et éthique ne sont qu'illusions et que les règles de comportement, dans une tribu, ne sont que des conventions maintenues par la tradition et la paresse intellectuelle ? Pourquoi serait-il interdit de cacher son argent, s'il est permis de sodomiser son compagnon, ou le contraire, selon le lieu et le temps ? Je ne dis pas que la morale est inutile : elle retient - pas très efficacement, hélas - le peuple de voler et de tuer, et le vol et le meurtre sont dommageables pour la société, même si certains assassinats seraient salutaires. Mais comment des intelligences, les plus déliées du monde, dressées à penser (à gauche) par l'ENS, l'ENA ou l'EHESS, peuvent-elles parler de morale sans s'étouffer de rire ? Allons, la France continue de nous faire rigoler, et c'est peut-être sa nouvelle fonction civilisatrice, depuis que les Américains (grâce à leur enrichissement par l'industrie et le commerce) l'ont sauvée du nazisme.

Et la France, rescapée de l'hitlérisme, sombre lentement, appauvrie par le socialisme, moralisée par le droits-de-l'hommisme, décervelée par ses philosophes du samedi soir, islamisée, taguée, démilitarisée, dénucléarisée, désogéhemisée, désindustrialisée et donc chômatisée, endettée jusqu'au trognon, communautarisée jusqu'au fond de ses banlieues.

Il ne lui restera même pas le subjonctif, car elle sera aussi verlanisée...

Car, qu'on se le dise, il n'y a pas d'avenir pour un pays qui s'oppose à l'enrichissement personnel de ses concitoyens et qui glorifie les comportements biologiquement aberrants.

 

Exemple de comportement biologiquement aberrant : l'acharnement thérapeutique.

 

Pour info : Télé Bruxelles

Canal C (Namur)

www.canalc.be/index.php?option=com_content&view=article&id=100001595:entree-libre-de-jean-baudet-&catid=114:entree-libre&Itemid=56

Librairie Filigranes (Bruxelles)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article