Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Pourquoi je fais de si bons livres

14 Juin 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Littérature

Pensee belgeJe me le demande moi-même : pourquoi mes livres sont-ils si bons ? Car on me le demande parfois, et il en est qui s'étonnent de ma "productivité". Je dois répondre à ces âmes simples. Mes livres sont très bons, en effet. Mais ils ne sont guère nombreux. Je n'en ai publié que vingt-deux, si je ne compte pas un recueil de poèmes auto-édité, et si j'omets, bien entendu, quelques centaines de poèmes, d'articles, de billets d'humeur et de critiques littéraires parus dans des revues, des revuettes, des magazines ou des journaux. Vingt-deux ouvrages chez cinq éditeurs, ce n'est pas tellement nombreux, si l'on sait que j'ai commencé à écrire en février 1962 : c'est d'alors que date mon premier poème, et c'est en ce mois d'hiver que j'ai commencé à tenir mon Journal métaphysique. Donc, 22 livres en 50 ans ! Jean-Baptiste Baronian, qui n'a que deux ans de plus que moi, me confiait il y a quelques jours qu'il a fait paraître plus de 60 livres. Et ce n'est pas l'écrivain de langue française le plus prolixe !

 

Voici en tout cas un début de réponse : mes livres sont bons parce que, en moyenne, j'ai mis environ deux ans à les faire. Il ne suffit pas d'écrire, il faut encore vingt fois (et pas cent...) sur le métier remettre son ouvrage. Comme j'en ai fait (ou faites), des ratures ! Comme j'ai remanié mes textes ! Comme j'ai remué ma plume dans l'encre bleue et dans l'acide picrique (un dérivé nitré du phénol, mais on s'en fout) avant de mettre mes mots sur mes papiers !

 

Et puis, le choix des sujets. Je n'ai pas parlé des amours d'Aucassin et de Nicolette, ni des turpitudes des marquis masturbateurs, j'ai parlé de Science, de Philosophie, de Technique et, pour faire contraste, de ces superstitions que l'on appelle religions. Je n'ai pas parlé de Dieu, que je n'ai pas encore rencontré, mais de Moi, que je commence à connaître. J'ai aussi - faiblesse humaine - fait quelques phrases pour honorer quelques écrivains belges, flamandophones ou francophones (comme cet excellent J.B. Baronian, ou comme ce non moins excellent Marc Wilmet), et surtout pour en exécrer quelques autres, comme ce détestable Maurice Maeterlinck.

 

Et puis, comme disait l'autre, "le style, c'est l'homme". Et je suis si bon !

 

Pour info, vidéo :

Librairie Filigranes (Bruxelles)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article