Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Propos sur l'économicophobie

17 Octobre 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Civilisation

Essayons de comprendre. En 1940, l'Humanité comporte 2 milliards d'individus, dont grosso modo la moitié aux Etats-Unis, en Europe (Russie, Ukraine et Géorgie comprises) et au Japon, qui disposent d'un bon système éducatif et qui ont donc les cadres nécessaires pour faire tourner une économie cependant déjà insuffisante (par manque de ressources naturelles) pour procurer un haut niveau de vie à toute la population. L'autre moitié de l'Humanité connaît la misère et la croissance démographique qui l'accompagne. Conclusion : il y a des pauvres dans les pays industrialisés (comme il y en eut partout depuis les origines du genre humain) ; il y en a plus encore dans les pays sous-développés.

Il se passe alors un fait historique (en 1940, en fait un peu avant) qui n'a rien d'anecdotique, qui vraiment ébranle le monde, et dont les effets se font encore sentir. Pour des raisons complexes, l'Allemagne attaque le reste de l'Europe et le Japon attaque le reste de l'Asie et même les Etats-Unis. Ces deux folies simultanées (des erreurs politiques énormes) vont avoir pour conséquences :

1° l'appauvrissement des pays industrialisés qui s'épuisent dans les combats ;

2° la décolonisation ;

3° une redistribution des forces politiques, avec la montée en puissance des pays arabo-musulmans ;

4° une implosion démographique des pays industrialisés ;

5° une explosion démographique des pays sous-développés ;

6° un développement des comportements aberrants dans les sociétés avancées : drogue, criminalité, tourisme frénétique, retour des tatouages et auto-mutilations, graffitis sauvages, superstitions ;

7° une multiplication des idéologies délétères : socialisme nationaliste, maoïsme, islamisme terroriste, mai 68, mouvement hippie, écologisme mystique, hypermoralisme "politiquement correct", technophobie et industrialophobie, replis régionalistes, apologie des langues indigènes, retour du spirituel...

Aujourd'hui, l'humanité compte 7 milliards d'individus, qui disposent d'une Terre appauvrie radicalement depuis 1940. Certains gouvernements de grands et de petits pays ont, de 1940 à nos jours, dépensé plus que leurs ressources (les dettes dites "souveraines", ce qui en français simple signifie "imbéciles"), essentiellement pour alimenter des dépenses sociales improductives. Pour améliorer le niveau de vie de leur population plus rapidement que ne le permet le travail productif.

En quoi les banques et les financiers sont-ils responsables de ce mouvement historique, des gabegies et de l'impéritie de nombreux gouvernants ? Est-ce la faute des banques si l'on produit des textiles moins chers en Chine qu'en France et de l'acier moins cher en Inde qu'en Belgique ? D'où fermetures d'entreprises, chômage, et perte de clientèle pour... les banques ! Est-ce la faute des banques si le prix du pétrole a été multiplié par 10 en 1973 ? D'où diminution des marges bénéficiaires des entreprises pour lesquelles les produits pétroliers sont des matières premières, et appauvrissement ! Est-ce la faute des banques si certains Etats ne parviennent plus à garantir la sécurité de certaines zones de leur territoire ? D'où pertes patrimoniales et diminution de l'activité économique !

Réguler les activités bancaires ? Pourquoi ne pas, d'abord, réguler les prévaricateurs, les délinquants et les criminels ?

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article