Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Propos sur la délocalisation

31 Octobre 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Economie

Les organisateurs de la Pensée Unique, très à gauche comme on sait, ont trouvé une nouvelle cause à tous nos malheurs : les délocalisations. On n'ose plus trop vilipender le patronat, car on a fini par comprendre que pour "redistribuer les richesses" il faut d'abord les produire, et que les seuls producteurs de biens et services sont les entrepreneurs. Même une entreprise nationalisée a besoin de cadres, c'est-à-dire de patrons... Mais on hurle (la gauche est toujours vociférante, drapée dans ses certitudes) contre les patrons qui délocalisent tout ou partie de leurs activités productrices et commerçantes. Quel manque d'analyse ! Car enfin, croit-on vraiment qu'un patron français installe de gaieté de coeur une unité de production en Roumanie, en Pologne, en Chine ?... Ne préférerait-il pas cent fois développer son entreprise en France, pas par patriotisme, mais par simple bon sens : il connaît la langue, les réglementations, il y a de précieuses relations d'affaires... Car il va devoir tenir compte d'une langue étrangère (on n'apprend pas le chinois en deux semaines...), d'une culture étrangère, de réglementations étrangères, sans compter les coûts des déplacements et des transports. Tout cela représente des risques et des sur-coûts. Seulement, voilà ! Si, tous comptes faits, il s'avère que le prix de revient et les perspectives de vente sont meilleures en Roumanie qu'en France, quel serait l'imbécile qui continuerait à produire chez les Français ? On appelle cela la "loi du marché". J'appelle cela la logique et l'éthique. Car qu'est-ce qui est plus éthique, quelle est la décision la plus morale ? Poursuivre une activité dans "son pays" jusqu'à la faillite, c'est-à-dire à la cessation de la production et au licenciement de tout le personnel ? Ou poursuivre cette activité à l'étranger, mais pendant peut-être un temps beaucoup plus long ? L'essentiel n'est-il pas de produire des richesses et de fournir des emplois ? A moins que la Pensée Unique nous explique qu'un travailleur français est supérieur à un travailleur roumain, et qu'il doit être privilégié, qu'il faut établir une discrimination volontariste entre les Français et les Roumains.

 

Evidemment, il est logique et éthique de distinguer. Mais pas entre les nationalités, les langues ou les sexes, mais entre les producteurs et les parasites. La Fontaine, qui ne manquait ni de logique ni d'éthique, appelait cela les fourmis et les cigales. La crise économique, en France et ailleurs, montre ce qu'il advient des cigales.

 

Hélas, dix fois hélas, la droite n'a que deux armes, peu effrayantes, la logique et la pédagogie. La gauche est mieux armée, car à la démagogie elle ajoute la menace des émeutes, du saccage, de l'assassinat des opposants et du terrorisme. Cette inégalité explique fort bien le "sens de l'Histoire", et ne me conduit guère à l'optimisme.

 

Je note une petite phrase dans un livre de l'archéologue belge Nicolas Cauwe : "Sans doute l'imagination débridée est-elle plus facile à transmettre que la science". Sans aucun doute ! L'économie politique imaginaire est plus "sympathique" que l'économie politique scientifique.

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article