Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Races, langues, religions

26 Mai 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique

La Convention européenne des Droits de l'Homme stipule, dans son article 14, intitulé "Interdiction de discrimination", qu'aucune distinction entre les personnes ne peut être fondée sur "la race, la langue, la religion"... Que je sache, cela ne signifie pas que ladite Convention proclame l'inexistence des races, des langues et des religions. Les auteurs de ce texte vénérable sont des politiciens et des juristes, font oeuvre juridique et législative, et ne prétendent pas contribuer à la science biologique ! Il me semble même que signaler que l'on ne peut pas discriminer les personnes d'après leur race implique l'existence des races...

Et si l'on veut lutter contre le racisme en niant l'existence des races, il faut semblablement lutter contre les querelles linguistiques en niant l'existence des langues, et lutter contre les guerres de religion en niant l'existence des religions. Après tout, les langues n'existent pas, il n'y a que des locuteurs. Et les religions n'existent pas davantage, il n'y a que des religieux, plus ou moins fanatiques et dangereux.

Pour comprendre sérieusement cette question des races, qui est un des aspects de la grande question de l'existence des catégories, il convient de se préparer par une réflexion épistémologique approfondie. J'ai tenté d'apporter une contribution à cette question difficile dans un livre paru en 2005, "Mathématique et Vérité" (L'Harmattan, Paris), en examinant les soubassements du concept de nombre, et en montrant que "les nombres existent" ou "les nombres n'existent pas" selon la compréhension que l'on accepte du terme "nombre". On peut remplacer "nombre" par "race", ou par n'importe quelle catégorie taxonomique.

Que les législateurs promulguent des lois utiles pour le maintien de l'ordre social et pour le progrès de la civilisation (ce n'est pas facile !), que les biologistes étudient la biodiversité, y compris la diversité chez Homo sapiens (qui n'échappe pas aux lois que l'on découvre petit à petit qui s'imposent à tous les êtres vivants), et que les journalistes ne confondent pas les lois, les idéologies, les sentiments et la science, "et les vaches seront bien gardées". Et chez les vaches, personne ne met en doute l'existence des races.

Dernière remarque : la race, en biologie (même si le terme est remplacé par d'autres termes taxonomiques), est une notion dynamique : une "race" ne se maintient pas au cours du temps, du fait des migrations et des métissages. C'est justement parce qu'ils évoluent, que les êtres vivants se distinguent des objets inertes. En biologie, "tout bouge tout le temps", ce qui ne permet pas de conclure "puisque ça bouge, cela n'existe pas" !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques Goyens 26/05/2013 16:13

CQFD Il n'y a rien à redire à cet article.