Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur l'origine des ideologies politiques

23 Mars 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Religion

Les idéologies politiques sont le résultat d'un processus historique de laïcisation des religions : la sacralisation se déplace du Divin vers l'Humanité ou vers la Nature, aboutissant à l'idée de "valeur" qui est comme un résidu intellectuel de l'idée de transcendance (tabou).

C'est ainsi qu'il est évident que le sionisme dérive du judaïsme, ou que l'islamisme est le résultat fatal de l'évolution de la religion musulmane.

Le christianisme, à la fin du Moyen Âge, donne naissance à l'humanisme, l'Homme remplaçant Dieu comme Absolu et ultime référence. L'humanisme évoluera alors dans deux directions opposées, le socialisme (qui dérive du catholicisme) et le libéralisme (dérivant du protestantisme). Le marxisme, le stalinisme et les gauchismes sont, très clairement, des avatars récents du socialisme dont les origines remontent, via le christianisme, à la compassion des prophètes juifs (Isaïe, Jésus de Nazareth, Paul de Tarse) pour les faibles et les miséreux. L'écologisme est en grande partie une réanimation de l'animisme ou religion de la Nature, dont le romantisme fut une étape.

La formation d'une idéologie consiste donc, par filiation historique des idées, à débarrasser une superstition archaïque de ses éléments mythologiques pour passer du "spirituel" au "temporel". L'observation du jeu politique montre que l'ardeur idéologique peut égaler en intensité l'ardeur des religions. Le noeud psychologique réside dans ce que l'on peut appeler l'imaginaire espérant, source de tous les mythes anciens et de toutes les utopies modernes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

néjib 05/05/2015 10:59

l’idéologie politique: ensemble de règles ou de concepts présentés comme vérité ayant pour finalité d'organiser la cité des hommes. les idéologies sont toutes des UTOPIES. Au contact avec le réel,ils'est avéré combien elles sont incomplètes ,relatives, inadaptées,sclérosées........

Louis Boël 23/03/2014 17:43

Voilà une modélisation dont la simplicité pourrait faire craindre qu'il y a un leurre quelque part... (je ne sais pas où ;-) ) ...ou alors que cela vaudrait la peine de pousser un peu plus loin?
Passages constants et similaires de la transcendance à l'immanence, me sembleraient des évolutions logiques de la pensée humaine s'il s'agissait d'une maturité. Mais je crains qu'il n'en soit rien:
remplacer le mythe polythéiste par un mythe déiste puis celui-ci par un mythe idéologique n'est-ce pas une régression de notre conscience de la complexité pour un paternalisme anthropomorphe pour
finir par une idolâtrie d'une pseudo pensée rationaliste ? Et tout cela en restant noyé dans l'infantilisme de la fantaisie d'un imaginaire paradisiaque? La vraie maturité de la pensée humaine ne
serait-elle pas d'accepter que la complexité du vivant ne se gère pas, mais peut seulement être accompagnée et contemplée? Par ailleurs (ou dans le même sens?) vous parlez d'idéologie politique,
mais où situez-vous l'absence de théorie politique des stoïciens pour qui (si j'ai bien compris) le chef politique ne pouvait appliquer aucun système (tous inhumains par essence) et ne pouvait donc
agir que comme un bon père de famille. Devant l'impossibilité d'une telle équité vis-à-vis de tous les citoyens, les stoïciens, de Zénon à Marc-Aurèle, en ont conclu qu'il ne reste aux citoyens
qu'une conduite humaine: la "désobéissance philosophique" que nous appellerions aujourd'hui le contre-pouvoir systématique ou la contestation permanente. Ne serait-ce pas là un des rares exemples
historiques de maturité de la pensée politique? Pourrions-nous en tirer aujourd'hui une sortie honorable: après la mort de Dieu, l'autodafé des idéologies et de tous les lendemains qui chantent?