Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur la petite table, lectures

20 Avril 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Biographie

Sur la petite table jouxtant ma bergère, dans ma bibliothèque, se trouve l'accumulation pittoresque des livres dont je poursuis la lecture, passant d'un volume à l'autre, car j'aime bien ces interruptions, et passer par exemple d'Hérodote à Husserl, ou de Jacques Goyens (romancier belge) à Voltaire (littérateur français). Pour le moment, sur la petite table, je vois le volume jaune, dans la collection des "Grandes études contemporaines", chez Fayard, d'Henri Amouroux (Le 18 juin 1940), le petit livre gris qui contient une sélection des contes d'E.T.A. Hoffmann, le livre, abîmé par de nombreuses consultations, de Fernand Renoirte : Eléments de critique des sciences et de cosmologie (qui est un traité d'épistémologie néothomiste), le livre (en format "de poche"), excellent, de Michel Winock : La gauche en France, et quelques autres. Par exemple, avec sur la couverture la Liberté guidant le peuple de Delacroix, un gros livre dû à la plume abondante d'Alain Minc : Une histoire de France. Bien que la petite table soit très encombrée par mes lectures en cours qui forment plusieurs empilements, j'ai encore trouvé une petite place pour y poser une espèce de vide-poche en plastique rouge, d'un effet esthétique plutôt médiocre, où se trouvent quelques crayons soigneusement taillés. Car je possède un taille-crayons très efficace, plus commode qu'un canif pour épointer les mines.

Il y a encore, sur la table, un excellent ouvrage sur l'extraordinaire aventure de la rencontre, en 1876, des peuplades belges et des peuplades congolaises, racontée (jusqu'aux horreurs de 1960) par un excellent connaisseur de la colonisation du Congo, qui écrit d'une plume trempée dans l'encre du bon sens et débarrassée des préjugés idéologiques. L'auteur est Jacques Braibant, le titre Congo - Un pari stupide.

Et ainsi, je passe des ingénieurs belges qui ont développé des infrastructures dans une jungle presque impénétrable infestée de moustiques et de mouches tsé-tsé aux officiers supérieurs français de 1940 incapables d'arrêter la ruée triomphale des panzers et des stukas, des fantasmagories hoffmanniennes à l'histoire de la SFIO, du PCF et des passions politiques de Victor Hugo... C'est-à-dire que je passe le temps... 

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences : 

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article