Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Syrie, tuerie, duperie

5 Septembre 2012 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com

Il paraît qu'il y a de la souffrance en Syrie.

Mais il y a de la souffrance PARTOUT dans le monde !!!

Pourquoi la souffrance en Syrie serait-elle plus intéressante que la souffrance en Uruguay, au Japon ou en Normandie ? Ou en Louisiane ?

En quoi la souffrance d'un enfant blessé par balle en Syrie devrait-elle nous intéresser davantage que celle d'un homme qui a le cancer, d'une femme battue ou d'un enfant violé, en Chine ou en Colombie ? Et pourquoi un Etat devrait-il intervenir dans les souffrances d'un autre Etat, ce qui ne peut se faire qu'au détriment de ses propres ressortissants, puisque ce que le pays A donne au pays B n'est plus disponible pour les habitants de A ???

 

Et s'il fallait vraiment intervenir en Syrie pour y diminuer les souffrances, pourquoi serait-ce justement la France qui devrait faire le travail ? Perdre des hommes et du matériel dans une opération risquée, se faire de nouveaux ennemis, et en gaspillant des ressources en vue d'une intervention non fondée appauvrir encore un peu plus les Français, aggraver encore un peu plus le chômage en France, et altérer encore un peu plus la puissance (?) de la France.

 

Pourquoi la France devrait-elle intervenir militairement ou "humanitairement" en Syrie pour éviter quelques milliers de morts en Syrie, alors qu'elle n'est pas intervenue, en 1994, pour empêcher le massacre d'un MILLION de Tutsis par les Hutus du Rwanda ???

 

Pourquoi la France en Syrie, alors que la géographie imposerait plutôt l'intervention des Turcs, ou des Jordaniens, ou des Arméniens, ou des Iraniens ?

 

Et d'ailleurs, quel est le VRAI PROBLEME de l'Humanité ? C'est l'explosion démographique. Il y a aujourd'hui 7.001.000.000 d'humains (ou qualifiés tels) sur Terre. En supposant même que le chaos syrien fasse un million de victimes, cela ramènerait la population mondiale à 7.000.000.000 d'hommes et de femmes. Qui ne voit que la disparition d'un million de personnes est tout à fait insignifiante, insuffisante pour enrayer la prolifération insensée du protoplasme humain ? Car "sauver une vie" aujourd'hui, il ne faut pas l'oublier, ce n'est que changer la date d'une mort inéluctable.

 

Bien sûr, on peut s'en lamenter, mais c'est ainsi : l'Humanité n'a pas encore inventé autre chose que la guerre pour ajuster (bien mal) le nombre de bouches aux ressources limitées de sa planète.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques Goyens 05/09/2012 16:16

Voilà qui est puissamment raisonné! L'explosion démographique est en effet le problème numéro un, dont personne ne parle.
Quant à l'intervention pour motif humanitaire ou autre, elle pose autant de problèmes qu'elle n'en résout - à supposer qu'elle résolve quelque chose. Mais alors, les Américains en 40 devaient-ils
laisser les Européens se débrouiller avec Hitler? Qu'en penses-tu, cher philosophe?
Bien cordialement, Jacques