Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Un apres-midi de pure poesie a Bruxelles

15 Septembre 2013 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Poésie

J'ai passé, hier, l'après-midi au Grenier Jane Tony, étonnant bric-à-brac de vieux meubles et de tendres souvenirs et de jeunes enthousiasmes, et ce fut passionnant. Le GJT a été fondé en 1982 par Emile Kesteman et Jean Dumortier. Des poètes (enthousiastes) s'y rassemblent régulièrement, dans un local un peu trop petit du café de La Fleur en papier doré (Bruxelles), pour y lire leurs dernières productions. Cela fait passer des grands arbres somptueux d'Hilda Van Eyck aux allusions baudelairiennes de Claude Miseur, des recherches sur le langage de Péhéo aux analyses de l'ivresse (évidemment russo-polonaise) d'Isabelle Bielecki, du slam d'Edmond Delvenne aux observations parisiennes (un tantinet sociologiques) de Dominique Aguessy qui se souvient d'un bar au boulevard Barbès, et je devrais encore citer Marie-Christine Mouthuy, qui nous parle de la femme (beau sujet !), Isabelle Fable (qui nous en parle aussi, mais sur un autre ton), Emmanuelle Ménard, Brigitte Dumont, Renaud Lejeune, Marguerite-Marie James... Et d'autres encore, car les poètes sont nombreux à Bruxelles. Et je dois surtout citer Piet Lincken, vaillant président du GJT, poète délicat et animateur éclairé et éclairant, ouvert à toutes les formes de poésie, qui dirige avec le sourire de la lucidité généreuse les séances du grenier, que j'appelle affectueusement bric-à-brac car on y rencontre "un peu de tout", et notamment de la ferveur, ce qui est très louable, et de l'amitié, ce qui est bon.

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles) www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques Goyens 24/01/2014 10:21

Tu brosses dans ce billet un tableau charmant du Grenier Jane Tony. Je peux te suivre sur les grandes lignes du tableau. Cependant je suis nettement moins enthousiaste en ce qui concerne son
"vaillant président, éclairé et éclairant", depuis qu'il a répondu par le mutisme et le mépris à une demande de promotion des Jeudi-Lemonnier, pourtant fort courtoisement formulée. Aussi ai-je
décidé de ne plus y mettre les pieds.

Jacques Goyens 15/09/2013 12:02

Etrange revirement! Après avoir honni le Grenier, voilà que tu lui brûles un cierge. Je n'ai pas fini de m'étonner des mystères insondables de l'âme humaine.