Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Une apologie de l'esclavage

30 Août 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Esclavage

Je ne sais trop pourquoi, ce matin, je me rappelais les idées d'Auguste Comte sur l'esclavage antique. L'inventeur de la sociologie (et de quelques autres choses, dont peut-être une certaine conception de l'histoire de la science) faisait remarquer qu'au fond, dans l'Antiquité, l'institution de l'esclavage était l'expression d'une grande mansuétude et d'un véritable esprit de miséricorde. Car, à l'issue d'un combat, le vainqueur, au lieu de tuer le vaincu pour le manger ou, plus cruellement encore, pour l'offrir en sacrifice aux dieux, lui laissait la vie, et l'entretenait même en échange d'un travail régulier. Travailler pour vivre. C'était le sort des vaincus. Il est toujours profitable de repenser ces grands mots comme "esclavage", "démocratie", "justice", et autres pareils, dans l'éclairage d'une grande intelligence et doté des enseignements de l'histoire. On a condamné peut-être trop vite la démocratie athénienne parce qu'elle était basée sur l'esclavage des vaincus, et sur la sujétion des femmes et des métèques. Mais c'était quand même la vie, avec des olives cueillies vertes, conservées dans de l'huile, avec des pois chiches bouillis. Et avec du vin au parfum de résine. Mais, que ces dames se rassurent, ce n'est pas parce que j'aime le vin résiné que je justifie la sujétion des femmes. Les Athéniens n'avaient pas raison sur tout ! Et puis, parce que l'évocation d'une purée de pois chiches me met de fort bonne humeur, poursuivons ce billet, avec un peu d'érudition. Posons-nous la question : Auguste Comte avait-il lu la Phénoménologie de l'Esprit de notre cher Hegel ? Si le maître est pour-soi et si l'esclave découvre l'en-soi, qu'en est-il du moi de Socrate ("connais-toi toi-même"), de Descartes ("JE pense donc JE suis") ou de la logique éternelle et son principe d'identité : JE est JE ?

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article