Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Zakaria Soumare et le genocide des Tutsis

24 Mars 2014 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Rwanda

Quand le Rwanda accède à l’indépendance, en 1962, le pays compte 3 millions d’habitants, environ 85 % de Hutus et 15 % de Tutsis. Aujourd’hui, à la suite d’une formidable explosion démographique, la population du pays compte 11,5 millions d’unités, soit une augmentation de 283 % par rapport à 1962. Pendant ce temps, la population de la Belgique, l’ancienne puissance coloniale, passait de 9,2 à 11,1 millions d’unités, soit une augmentation de 20 %. Si l’on estime qu’un territoire est d’autant plus favorable à une espèce animale (Homo sapiens, en l’occurrence) que celle-ci s’y multiplie davantage, on dira qu’il est 283/20 = 14 fois plus facile de vivre au Rwanda qu’en Belgique. C’est bien connu par les géographes et par les zoologistes : les diverses régions du monde ne présentent pas les mêmes conditions pour la prolifération des espèces.

Il faut noter, cependant, que la croissance démographique a failli être compromise en 1994, quand les Hutus se mirent à massacrer, avec une hallucinante sauvagerie, à l’aide de bâtons et de machettes, un million de Rwandais, surtout des Tutsis, mais également quelques Hutus qui voulaient s’opposer à la tentative de génocide. L’opération n’a duré que trois mois. Il est impérieux que tous les humanistes, quelle que soit leur orientation idéologique, se souviennent du massacre de 1994, dans ce splendide pays « des milles collines », où la douceur d’un climat d’altitude alliée à la productivité agricole des régions tropicales rend la vie magnifiquement agréable.

Nous rappeler cette horreur, c’est ce qu’a entrepris Zakaria Soumaré, mauritanien, docteur de l’Université de Limoges, dans un livre émouvant, que viennent de publier les éditions L’Harmattan (Paris) : Le génocide rwandais dans la littérature africaine francophone (231 pages). Avant de se focaliser sur le génocide des Tutsis par les Hutus, l’auteur analyse en profondeur le mécanisme des génocides et, plus généralement, des massacres d’une certaine ampleur, en nous rappelant d’ailleurs que, durant le XXème siècle, deux cents guerres ont fait deux cents millions de morts. Concernant le génocide rwandais, le docteur Soumaré analyse notamment la complicité de l’Eglise rwandaise (le catholicisme n’a-t-il pas une compassion toute spéciale pour les faibles et les dominés, surtout s’ils sont les plus nombreux ?). Enfin, l’auteur analyse quelques romans publiés par des Africains et inspirés par l’abomination rwandaise. Une dure réalité presque insoutenable, où l’on découvre que la haine de l’homme pour l’homme peut aller jusqu’au bout de la nuit de toutes les épouvantes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article