Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Articles avec #climat tag

Marre de l'anti-américanisme

9 Décembre 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Climat

J'en ai un peu marre de l'anti-américanisme, de cette détestation systématique d'une nation qui a ré-inventé la démocratie, et pas rien que ça. Certes, il y a des cons en Amérique, mais j'en ai rencontré de nombreux en France et ailleurs. Soit le débat actuel sur les gaz à effet de serre, le réchauffement du climat, et tout ce qui s'en suit. C'est rare qu'il n'y ait pas l'un ou l'autre intervenant pour critiquer à ce sujet ceux qu'il appelle "les plus gros pollueurs du monde". Et quand on dit cette ânerie, presque tout le monde applaudit ! D'abord, il faut savoir que la Chine émet 6,1 milliards de tonnes de CO2 par an dans l'atmosphère, quand les USA n'en émettent que 5,7 milliards de tonnes. Le plus grand pollueur du monde est la Chine, autant le savoir. Si l'on veut "sauver la Planète", c'est du côté de la croissance (démographique et industrielle) de la Chine et d'autres pays qu'il faut se tourner d'abord. Le troisième pollueur (en CO2) est la Russie, avec 1,6 milliard de tonnes. Bien sûr, par habitant, les USA en sont à 19 tonnes par an, les Russes à 12 tonnes par an et les Chinois à 4,6 tonnes par an. Encore deux nombres, pour réfléchir plutôt que de crier des slogans : la France émet 370 milliards de tonnes de CO2 par an, soit 6 tonnes par habitant, ce qui représente environ 1 % des émissions mondiales (la Chine, à elle seule, émet 21 % du CO2 rejeté dans l'atmosphère des hommes chaque année). Mais il faut pousser la réflexion. Les émissions totales de CO2 (7 milliards de personnes) sont de 29 milliards de tonnes par an. On peut donc calculer que si l'Américain moyen émet 19 tonnes, l'homme non-américain moyen en émet 3,5. L'Américain semble, en effet, être pollueur. Mais ses productions de CO2 correspondent à son activité, sa vie, or les USA assurent des productions qui profitent à l'ensemble du monde, alors qu'une partie importante de la population hors USA ne vit que dans une économie de subsistance. Cela veut dire que les CO2 "américains" sont en fait à partager mondialement : c'est essentiellement grâce aux USA que le monde entier dispose d'Internet, du téléphone, d'automobiles (l'industrie automobile japonaise a été développée par des ingénieurs US), d'électricité, nucléaire ou non, sans compter l'aide alimentaire aux pays qui font des enfants sans être capables de les nourrir. Quand du CO2 est produit par un technicien de Microsoft, cela correspond à une production qui concerne l'humanité tout entière. Quand du CO2 est produit par un paysan du Tiers Monde, et quelle que soit ma sympathie pour ce brave homme (plus heureux peut-être que bien des Américains, d'ailleurs...), il faut admettre qu'il ne produit rien d'autre que sa propre nourriture. Amérique détestée ? Mais enfin, qui a inventé la moissonneuse ? Un Américain ! Qui a inventé la lampe électrique, le téléphone fixe, le téléphone portable, le transistor, le puits de pétrole, l'ordinateur, le laser, le micro-ordinateur, Internet, la machine à écrire, le tramway, la pilule contraceptive, le caoutchouc vulcanisé, le nylon, l'énergie nucléaire, l'avion, la télévision, sans compter le jean, le jazz et le rock and roll ? Des Américains ! Qui sont insultés par ceux qui ont inventé... la psychanalyse lacanienne et le nouveau roman !!!

 

Pour connaître les noms des Américains qui ont fait les inventions "qui ont changé le monde", il suffit de consulter mon dernier livre : Curieuses histoires des inventions, Jourdan, Bruxelles, 2011, 382 pages.

 

Pour info, l'URL (à copier et coller après http://) d'une vidéo sur l'histoire des sciences comme explication et évaluation du savoir :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

 

Lire la suite

Théorème (ou poème) humanitaire

20 Août 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Climat

Constat : l'humanité est entrée dans l'ère apocalyptique du fait du réchauffement du climat dû à la production de CO2 par l'humanité.

Conclusion : il faut diminuer la production de CO2 en agissant

soit sur l'humanité (destruction nette de populations bien ciblées),

soit sur la production de CO2 (abaissement net du niveau de vie).

Fantasme : le progrès technologique pourrait inventer des modes de vie libérant moins de CO2.

Commentaire : c'est fantasmatique parce que

1° la science sait que toute production d'énergie entraîne des déchets (lois de la thermodynamique),

2° la recherche technologique exige des capitaux et des connaissances, or les pays qui ont les connaissances (USA, Japon, Israël, France...) sont sur-endettés et en voie d'être surclassés politiquement par les pays à démographie galopante, animés par des idéologies archaïques.

Conclusion : la fin est proche, dans les pluies torrentielles, les tornades cycloniques, les inondations, par ici, la sécheresse et les incendies, par là, les conflits sanguinaires et les émeutes destructrices partout.

Conclusion de la conclusion : le cancer démographique est incurable.

Morale de l'Histoire : je m'en fous, je vais mourir bientôt.

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Lire la suite