Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Qu'est-ce que la matiere ?

11 Février 2017 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Chimie

Je viens de mettre le point final à mon Histoire de la chimie, qui est la fastidieuse mais indispensable correction des épreuves. Il s’agit d’une refonte de trois ouvrages parus naguère chez Vuibert (Paris) : Penser la matière, La vie expliquée par la chimie, A la recherche des éléments de la matière. A la suite des rachats des éditions Vuibert et De Boeck par le groupe Albin Michel, ce livre paraîtra, dans quelques semaines, sous la marque De Boeck (Louvain-la-Neuve).

Cette nouvelle Histoire de la chimie s’efforce, bien entendu, de fournir un récit de la longue méditation des philosophes grecs (Thalès, Anaximène, Démocrite…), des « alchimistes » (Zosime, Rhasès, Geber…), des « chymistes » (Paracelse, Lemery…), des « chimistes » enfin (Lavoisier, Dalton, Berzelius, Mendéléev…) sur la nature profonde de la matière. On voit ainsi, pendant plus de deux mille ans, deux conceptions s’affronter, le substantialisme (les quatre éléments d’Empédocle, les trois principes des paracelsiens, le phlogistique…) et l’atomisme (Leucippe, Démocrite, Epicure…).

Mais ce travail a une portée épistémologique. Il s’agissait en effet de comprendre comment l’esprit humain (incarné chez Empédocle, chez Lavoisier, chez Liebig, chez Berthelot, chez quelques autres) est parvenu à connaître, et cela de façon extraordinairement complexe, précise et prédictive, quelques déterminations de la « matière », c’est-à-dire de la partie observable de l’Être. On retrouve ainsi ma théorie, déjà exposée dans d’autres travaux, de l’instrumentation : c’est grâce aux « instruments », proposés par la Technique, que la Science (chimie, mais aussi astronomie, physique, biologie…) a pu se séparer de la Philosophie (purement spéculative) et qu’elle a pu fonder une Technologie à l’efficacité spectaculaire. Le bain-marie de Marie la Juive, le distillateur de Zosime de Panopolis, la balance de Lavoisier, le spectromètre de Bunsen ont rendu possible de « penser la matière », jusqu’à comprendre les mécanismes « moléculaires » de la Vie.

Et la « grande question » se pose alors ! La matière coïncide-t-elle avec l’Être, avec le Réel, ce qui est la position des matérialistes (Spinoza, La Mettrie, Feuerbach, Marx, Engels, Lénine et quelques autres), ou n’est-elle que la partie visible de l’Être, comme le prétendent les idéalistes ? L’étude approfondie de l’histoire de la chimie – et de la Science dans sa globalité – n’apporte pas une réponse définitive à cette question qui opposait déjà Platon à Démocrite, mais elle fournit une base solide et indispensable pour penser.

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article