Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Enfer et damnation !

28 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie

Ce n'est pas l'existence de Dieu qui intéresse la philosophie, on s'en fout du Grand Barbu ! Et encore moins le sens de l'Etre, malgré les si belles phrases de Martin Heidegger. C'est l'idée d'enfer qui seule compte, et des millions de braves gens ont vécu dans l'angoisse à cause d'une fable inventée par les peurs ancestrales. Car enfin, comme dirait Pascal, si quand même ? Si, malgré tout !... Un cancer en phase terminale, sans morphine, et pour l'éternité ! Il y a de quoi faire frémir les plus forts. Mais, débarrassé de cette angoisse, l'homme n'a plus rien à craindre. Même les souffrances les plus atroces ne durent pas éternellement. Et si l'Enfer n'existe pas, alors, vraiment, oui, tout est permis ! Les gnangnanderies sur "l'Autre" et sur les "droits imprescriptibles" de l'Homme n'y changent rien.

Lire la suite

La profonde essence du poème

25 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Poésie

Ménalque est un grand écrivain. Il a lu tout René Char et tout François Jacqmin, et il a publié une trentaine de plaquettes de poésie, très minces, dont le petit nombre de pages témoigne avec fulgurance de l'immense travail de déconstruction qu'il a dû accomplir pour s'approcher, par élimations successives impitoyables, de l'essence profonde de la poésie authentique, qui est le silence imprimé sur la page blanche entre les mots, comble de l'indicible (et même de l'impalpable), et du non-encore-dit. Il sait le poids du vide, et il méprise en de justes colères le lyrisme indécent des ploucs et le mercantilisme de ceux qui écrivent des livres pour les vendre. Il a du succès dans les salons auprès des vieilles dames, parce qu'il distingue si bien la bonne littérature des écritures médiocres. Ménalque aime aussi ceux qui l'admirent, ce qui n'est point sot. Il connaît fort bien les couloirs des instances subventionnantes, et il sait vers qui il convient de diriger les fumées de son encens.

Lire la suite

Tunisie, Belgique, islam et fanatisme

21 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Islamisme

Les observateurs politiques se réjouissent de la révolution tunisienne, aveugles comme souvent. Primo, les révolutionnaires prétendent vouloir la démocratie, mais le peuple tunisien veut une augmentation de son pouvoir d'achat ! Quand ce peuple se rendra compte que démocratie ne rime pas nécessairement avec économie florissante, les islamistes viendront cueillir cette région située entre Algérie et Libye... Secundo, il y a extrêmement plus grave que la Tunisie, même s'il n'y a pas encore de morts, c'est la situation en Belgique. L'intolérance de fascistes-démocrates qui visent l'éradication du français et l'épuration linguistique est beaucoup plus grave que la crise tunisienne. Car elle préfigure la déconstruction de l'Europe. Bientôt finis, les rêves, chers camarades observateurs politiques !...

Lire la suite

Les religions, excréments de l'esprit

14 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Religion

Comme on ne donne pas la même chose à manger aux chiens et aux chats, il ne faut pas procurer les mêmes nourritures spirituelles aux élites cultivées et aux masses populaires. Les religions, qui écoeurent l'homme instruit, sont parfaitement adéquates pour apaiser les foules. Pour traduire ce bon vieux Karl Marx en français postmoderne : "la religion est le shit des pauvres".

Lire la suite

Publicité et sottise autocollante

14 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Economie

Alcide n'aime pas la publicité. Et il est même très fier d'avoir collé, sur sa boîte aux lettres, une étiquette "Pub non merci". Il fait sa propre loi et, mouton parmi les moutons, il suit la direction du troupeau. N'aimant pas la publicité, il n'aime ni le commerce, ni les commerçants. Il déteste même ces hommes qui vivent de leur travail, de la vente de leurs produits, et qui proposent aux autres hommes les fruits de leur créativité et de leur labeur. Alcide n'est pas comme les marchands, qui doivent trouver des clients. Il vit de ses rentes ou de ses allocations, et il n'aime pas réfléchir à la provenance de son argent : l'impôt versé par ceux qui travaillent et qui essayent de vendre ce qu'ils produisent. Alcide rêve d'une société sans commerce. D'où viendront ses revenus quand il n'y aura plus de commerce ? Alcide ne sait pas. Il n'a pas encore trouvé d'étiquettes autocollantes pour répondre.

Lire la suite

Lectures, vastes et effrayantes

9 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Littérature

Cinquante ans de lectures n'y ont rien changé ! Je suis toujours ce "moi" que j'étais déjà, en 1958, à l'Athénée de Wavre, lisant Sartre ou Camus dans un coin de la cour de récréation, m'abritant du soleil et des soucis d'adolescents de mes condisciples. Tenir un Journal, comme Roquentin, et passer indifférent parmi les hommes, comme Meursault. J'étais, je suis encore, ce "moi" qui souffre et qui ne comprend pas pourquoi. Le seul progrès, en cinquante ans d'une vie de philosophe - sauf quelques années d'intermède et de relâche de ma pensée - c'est que je souffre de plus en plus et que je comprends de moins en moins. J'ai relu, hier et aujourd'hui, quelques belles phrases d'Emmanuel Mounier sur la profondeur, sur l'intériorité, et je n'y trouve aucune consolation, comme un assoiffé qui n'aurait que des bouteilles de vitriol.

Lire la suite

Réagir ou périr

9 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique

Aujourd'hui, en Europe, des adolescents débiles incendient des milliers de voitures, des pyromanes pervers détruisent des milliers d'hectares de forêts, des voyoux en bandes molestent, volent, pillent et assassinent, et je ne parle pas des destructions dues aux inondations et aux tornades, ni des menaces terroristes d'organisations internationales et d'Etats fanatiquement anti-européens. Je songe à Montaigne au temps des guerres de religion, et je devrais, comme lui, ne m'occuper que de préparer ma mort. Mais quand même, comment ne pas s'indigner ? Les élites (politiciens et politologues) de nos pays pourchassent les fumeurs et construisent des ronds-points, légifèrent sur la vitesse autorisée des automobiles et sur l'échec scolaire. Mais n'y a-t-il pas des priorités évidentes ? Une collectivité humaine qui néglige sa conservation n'a, pour toute perspective, que la disparition. Vous n'êtes pas d'accord avec moi ? Nous ferons le compte des voitures incendiées, l'an prochain, et nous calculerons l'effet de ces aventures sur la croissance économique...

Lire la suite

L'écologie et les biscuits

8 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Politique, #Ecologie

Et voici encore un curé de la Bien-Pensance qui s'en va-t'en guerre contre les biscuits emballés un à un ! Certes, je l'admets : frivolité, gaspillage et pollution. Mais enfin, si j'ai envie de jolis emballages, si je les paye avec l'argent que j'ai gagné par mon travail ? N'est-ce pas aussi frivole, gaspilleur et polluant de faire une collection d'assiettes en porcelaine ou d'acheter des casquettes ou des cravates ? Va-t-on empêcher les jouets pour les enfants, les sex-toys pour les femmes et les magazines pornographiques sur papier glacé pour les hommes ? Car une fabrique de jouets est bien plus polluante qu'une biscuiterie ! Et d'ailleurs, faut-il faire des enfants ? Le Parisien qui renonce aux joies de la paternité et qui mange des biscuits joliment présentés dans du papier doré, n'est-il pas plus citoyen, plus éthique, plus éco-responsable, plus respectueux de l'environnement que ce bédouin, dans le désert, ayant déjà huit enfants qu'il ne parvient pas à nourrir, et qui en fait un neuvième ?

Lire la suite

L'aventure de la pensée humaine

8 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Philosophie

J'ai tenté, dans un effort en somme insensé, de reconstituer l'aventure de la pensée humaine, ce que Hegel nommait la destinée de l'Esprit, et j'ai certes rencontré des moments admirables dans cette histoire, avec le côté glorieux de la Science et le versant sombre des superstitions. Mais les plus hauts moments de la pensée sont construits sur quelques humbles "réalisations" de la Technique, de l'homme qui travaille de ses mains. En 1905, Einstein bâtit la sublime Relativité en méditant sur la rotation d'un moteur électrique, et en 1610 Galiée découvre de nouvelles étoiles en jouant avec deux morceaux de verre. Et l'algèbre - inventée par le Grec Diophante - s'est développée, dans les riches cités de la Renaissance italienne, parce que des marchands cupides voulaient faire le compte exact de leurs avoirs et de leurs dettes.

Lire la suite

Il importe d'être sérieux

7 Janvier 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Philosophie

La philosophie peut être appelée esprit de sérieux. Elle doit se tenir à égale distance des divertissements légers de la littérature (qui risque à tout moment de sombrer dans la poésie, voire dans l'humour) et des amusements plus sévères mais néanmoins anodins de la science (qui risque de dégénérer en érudition ou en dogmatisme). C'est pourquoi la philosophie déteste la culture, qui le lui rend bien.

Lire la suite
1 2 > >>