Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jean C. Baudet

Sur l'histoire de la science

22 Juillet 2011 , Rédigé par jeanbaudet.over-blog.com Publié dans #Histoire, #Science

Mon premier texte publié (en 1969) est un article paru dans la Revue Nationale d'Education du Burundi ayant pour titre "L'histoire des sciences dans l'enseignement secondaire". J'enseignais la philosophie au Burundi (1968-1973) et j'avais lu pratiquement tous les ouvrages de Gaston Bachelard. J'avais été frappé - et ce choc déterminera une grande partie de ma réflexion et de mon oeuvre - par deux idées très simples proposées par l'auteur de la Psychanalyse du feu. Primo, que l'épistémologie doit se nourrir de l'histoire des sciences (avec George Sarton, je dis plutôt histoire "de la science"). Secundo, que l'histoire de la science est un outil puissant au service de la pédagogie. Ce qui est intéressant, c'est la liaison entre ces deux idées: la critique basée sur l'examen du développement diachronique engendre, ipso facto, un exposé optimal de l'enchaînement notionnel, et donc facilite l'apprentissage des débutants. L'interprétation approfondie conduit à l'explication simplifiée ! Peu après, l'oeuvre - un tantinet saupoudrée de dandysme parisien (rive gauche) et de pédanterie collège-de-francesque - de Michel Foucault me confortait dans cette idée du double intérêt, à la fois philosophique et pédagogique, de l'archéologie du savoir et de l'histoire des systèmes de pensée. C'est sur la base de ces considérations, en somme très élémentaires, que j'ai construit notamment mon Histoire générale de la science (9 volumes, 3.000 pages, chez Vuibert, Paris, 2002-2009).

Ces neuf livres sont donc, chaque fois, l'évaluation critique d'un discours isolé disciplinairement de la science (la mathématique, la chimie, etc.) et une introduction à la discipline concernée accessible à un lectorat sans connaissances prérequises.

L'épistémologie n'a de sens que si elle débouche sur une pratique sociale.

Avis aux enseignants...

Je les invite non pas à agrémenter leurs cours de science (quelle que soit la spécialité) de quelques anecdotes historiques, mais de construire entièrement leur cours autour même des grandes aventures que sont la Mathématique, depuis Thalès de Milet, la Physique (depuis Thalès, également), la Chimie (depuis Théophraste), etc. Reparcourir avec leurs élèves le chemin qu'a suivi l'élite de l'humanité pour comprendre le monde.

Pour info :

Librairie Filigranes (Bruxelles), extrait d'une conférence sur l'histoire des sciences :

www.youtube.com/watch?v=HZNSrBg25XQ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article